Insolite

Huit pantalons et dix t-shirts pour ne pas payer le supplément bagages !

C’est un classique poussé à l’extrême. Enfiler plusieurs vêtements qui ne rentrent pas dans la valise peut permettre de contourner les limitations. Mais, un touriste britannique a poussé la logique à l’extrême.

La scène se passe à l’aéroport international de Keflavik, au sud-ouest de l’Islande, mercredi 10 janvier.  Ryan Carney Williams, un touriste britannique doit embarquer dans un vol de la British Airways pour rentrer en Angleterre. Mais, la compagnie lui demande un supplément pour ses bagages. Pour contourner ce paiement, il décide d’enfiler plusieurs couches de vêtements. Plus exactement, huit pantalons et dix t-shirts.

Refusé à bord de deux vols

Cela ne devait pas être très confortable ni très pratique pour se déplacer. Mais, Ryan Carney Williams n’avait pas trop le choix. Impossible pour lui de payer le supplément lié au poids de sa valise qui dépassait le maximum autorisé. Pas question selon lui de vouloir frauder, juste une impossibilité complète de payer. Il aurait été sans domicile fixe les jours précédents à Reykjavik, la capitale du pays.

Aux grands maux, les grands remèdes donc ! Mais, sa tentative n’est pas vraiment du goût de British Airways qui lui refuse l’enregistrement. Sur Twitter, le jeune homme, dans un message aujourd’hui supprimé indiquait même avoir été arrêté et attaqué au spray ! Selon la compagnie, c’est plutôt parce qu’il se serait montré particulièrement désagréable.

Le lendemain, il retente sa chance avec la compagnie Easy Jet. Il passe cette fois les contrôles sans problème. Mais, au moment d’embarquer, l’agent lui refuse l’accès à l’avion en raison de son comportement de la veille. C’est finalement, le 14 janvier, qu’il réussit à embarquer sur un vol d’une compagnie norvégienne. Tout est bien qui finit bien donc pour le jeune homme. Easy Jet et British Airways devraient même lui rembourser le prix des billets d’avion.

Un vrai problème médical potentiel

Si on peut imaginer que les compagnies n’aiment pas se faire flouer ainsi, le refus de British Airways peut aussi s’expliquer pour des raisons médicales. En 2015, James McElvar, chanteur de Rewind, un boys band écossais, avait embarqué avec 12 couches de vêtements pour éviter de payer 50 € de frais. Il portait alors  six tee-shirts, quatre pulls, trois jeans, deux pantalons de jogging, deux vestes et deux bonnets. Problème, il s’était évanoui en raison de la chaleur.

Pour ceux qui ne veulent vraiment pas payer un supplément des solutions moins risquées existent. C’est par exemple le cas des vêtements conçus par l’entreprise bulgare Jaktogo qui permettent d’embarquer jusqu’à 15 kilos d’affaires à travers différentes poches. De quoi gagner de l’espace pour ranger vos vêtements  là où ils devraient être : bien au chaud dans votre valise.

Publié le samedi 20 janvier 2018 à 12:18, modifications samedi 20 janvier 2018 à 12:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct