People

L’écoeurement de Laeticia Hallyday face à la polémique autour de l’héritage de Johnny

C’est une longue bataille juridique qui s’annonce entre Laeticia Hallyday et les deux autres enfants du chanteur, Laura Smet et David Hallyday.

Laeticia a fait part à l’AFP de son “écoeurement” face à “l’irruption médiatique autour de la succession de son époux“, suite à la décision de Laura Smet et Laetitia Hallyday de contester publiquement l’héritage de Johnny.

Des enfants déshérités

Selon le testament du chanteur, sa femme Laeticia est la seule héritière de la totalité de la fortune de Johnny. Laura Smet et David Hallyday, les deux autres enfants du chanteurs issus respectivement de son union avec Nathalie Baye et Sylvie Vartan, ont donc décidé de contester publiquement ce testament et d’engager un recours en justice.

Dans un communiqué envoyé à l’AFP, Laeticia a affirmer ne pas vouloir “polémiquer par voie de presse” et s’est déclarée “sereine et n’aura de cesse de consacrer toute son énergie à faire respecter le travail et la mémoire de son mari, selon sa volonté et en conformité avec l’esprit de son oeuvre inestimable“.

Cette réaction de la veuve du chanteur est intervenue quelques heures seulement après la publication par Laura Smet d’une lettre ouverte à son père où elle annonçait sa volonté de contester le testament de son père. La comédienne âgée de 34 a également annoncé qu’elle aurait “préféré que cela reste en famille” mais qu’elle avait finalement décidé de “se battre“.

“J’ai décidé de me battre”

La fille du chanteur décédée à 74 ans d’un cancer a désormais engagé un recours légal pour récupérer ses droits sur la monumentale fortune de son père, estimée à 275 millions d’euros. Ses avocats Emmanuel Ravanas, Pierre-Olivier Sur et Hervé Témime ont également décrit la surprise de l’actrice à la lecture du testament de son père. “Laura Smet a découvert avec stupéfaction et douleur le testament de son père Johnny Hallyday, au terme duquel l’ensemble de son patrimoine et l’ensemble de ses droits d’artiste seraient exclusivement transmis à sa seule épouse Laeticia par l’effet de la loi californienne.”

Selon ces avocats, ce testament rédigé selon la loi californienne contrevient aux “exigences du droit français“. C’est la raison pour laquelle celle-ci souhaite “défendre ses intérêts et mener toutes les actions de droit permettant la sauvegarde de l’œuvre de son père“. Le frère de la comédienne, David Hallyday, a annoncé qu’il se joindrait à sa soeur dans cette procédure.

C’est donc une longue bataille juridique qui va bientôt s’amorcer. A première vue, les exigences des enfants Hallyday semblent être légitimes d’un point de vue légal, puisque dans le droit français, on ne peut pas déshériter ses enfants. Mais la jurisprudence est complexe sur ce sujet. En effet, celle-ci a déjà tranché en faveur d’une loi étrangère à celle de la France dans ce domaine. Ce fut par exemple le cas pour l’héritage du compositeur Maurice Jarre et de l’arranger Michel Colombier. La justice française avait ainsi décidé qu’elle n’avait pas le dernier mot, étant donné que ces derniers avaient passé une grande partie de leur vie en Californie. La deuxième raison avancée pour justifier ce choix était le fait que les enfants des deux artistes n’étaient pas “dans une situation de précarité économique ou de besoin“.

Des enjeux importants

Il faudra donc déterminer si la nouvelle vie de Johnny en Californie était “ancienne et durable“. Celui-ci s’étant installé dans la région il y après de 20 ans avec Laeticia et leurs deux enfants Jade et Joyce, il y a de fortes chances pour que ce soit le cas. Le chanteur était toutefois revenu en France pour être soigné lorsqu’il a appris qu’il avait un cancer, et s’est éteint à son domicile en région parisienne.

Le testament de Johnny va plus loin en stipulant “qu’en cas de pré-décès de son épouse, l’ensemble des biens et des droits de Jean-Philippe Smet serait exclusivement transmis à ses deux filles Jade et Joy par parts égales.” C’est donc contre cette “injustice”, qui porte non seulement sur les biens matériels et la fortune de Johnny, mais également sur le droit moral et pécuniaire sur les milliers de chanson de l’artiste, que cette bataille sera menée par les enfants Hallyday.

David Hallyday avait déjà vivement critiqué sa veuve à propos de l’album posthume de Johnny qui sortira cette année. Ce n’est visiblement pas la fin des hostilités entre les deux parties.

Publié le mardi 13 février 2018 à 10:28, modifications mardi 13 février 2018 à 9:07

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet