Musique

Tony Allen, le virage vers l’afrojazz avec “The Source”

TRIBUNE

Figure légendaire de la batterie, le nigérien Tony Allen signe chez Blue Note un album de jazz exceptionnel.

A 76 ans, Tony Allen se fait plaisir et réalise dans des conditions somptueuses l’un de ses meilleurs albums, en s’autorisant un virage vers le jazz avec la sortie de l’album The Source, le 8 septembre sur le label Blue Note. Celui qui jouait comme cinq batteurs réunis, selon Fela Kuti, avec qui Tony Allen a initié le mouvement afrobeat, n’a rien perdu de sa puissance et de sa subtilité. Maître des rythmes, Tony Allen, qui a déjà rendu hommage à l’une de ses influences, le batteur Art Blakey, a enregistré un album entier de jazz, instrumental, revigorant.

Damon Albarn en guest

Enregistré en analogique, The Source bénéficie de l’appui de musiciens au sommet. On savoure la trompette de Nicolas Giraud sur Bad Roads, la contrebasse de Mathias Allamagne sur Crusin’, le piano de Jean Philippe Dary sur On Fire, le baryton de Rémi Sciuto sur Woro Dance, le ténor de Jean Jacques Elangue dans Cool Cat’s, le trombone de Daniel Zimmerman sur Wolf Eats Wolf. Au total, 11 pointures, dont 5 cuivres, ont participé à l’enregistrement de The Source. Plus un guest de marque, Damon Albarn.

Une vidéo permet de prendre la mesure de cet album qui deviendra probablement un classique du jazz. A noter que Tony Allen sera en concert le 09 septembre au Festival Jazz à la Villette.

Publié le samedi 19 août 2017 à 11:34, modifications samedi 19 août 2017 à 10:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !