Culture

Décès du comédien Claude Rich, l’un des derniers Tontons Flingueurs

Claude Rich est décédé à 88 ans, des suites d’une longue maladie à son domicile parisien. Il laisse derrière lui une carrière sans égale sur scène et sur grand écran.

Le comédien Claude est décédé jeudi 20 juillet dans la soirée, à l’âge de 88 ans, des suites d’une longue maladie à son domicile en région parisienne.

C’est sa fille Delphine Rich qui l’a annoncé ce vendredi à l’AFP.

Il a su séduire le grand public avec son rôle d’Antoine Delafoy, le futur gendre de Lino Ventura, dans la comédie mythique réalisée par Georges Lautner, Les Tontons flingueurs.

Spécialiste des seconds rôles, Claude Rich a notamment donné la réplique à Louis de Funès dans Oscar (1967).

Néanmoins, l’un de ses rôles les plus remarquables reste celui de Claude Ridder dans Je t’aime, je t’aime d’Alain Resnais (1968).

Une carrière auréolée de succès

Cet acteur connu pour son sourire a traversé près de 80 films français et une cinquantaine de pièces de théâtre.

Souvent second rôle, il était parfois moqué pour son sourire excessif. Celui-ci lui avait permis d’endosser des rôles de séducteur ou de benêt.

Né à Strasbourg et rapidement installé à Paris, Claude Rich a fait partie au Conservatoire d’art dramatique de la fameuse troupe des Jean-Paul Belmondo, Jean-Pierre Marielle, Bruno Crémer, ou encore Jean Rochefort.

Claude Rich a travaillé dans tous les genres et surtout avec les plus grands. De Claude Chabrol en passant par François Truffaut, René Clément jusqu’à Alain Resnais et Michel Audiard.

Grâce à l’adaptation au cinéma de la pièce Souper, dans laquelle il incarnait Talleyrand face à Claude Brasseur, il a renoué avec le cinéma. A ce titre, il a reçu un César du meilleur acteur en 1993.

En 2002, il a joué le rôle de Panoramix dans Astérix et Obélix mission Cléopâtre. Il reçu cette même année un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Il est comme un joueur de jazz qui fait chaque fois des variations différentes, pour le plaisir, pour épater

Disait de lui Bertrand Tavernier avec lequel il a tourné plusieurs films.

Le réalisateur disait aimer « sa jeunesse, sa folie, son inventivité ». Tout en appréciant « ses angoisses et ses doutes, sa discrétion ».

Auteur dramatique

Claude Rich était également un auteur dramatique passionné par l’écriture et avait joué dans ses propres pièces. En 1959, il avait épousé Catherine, son grand et unique amour.

Ensemble, ils ont eu deux filles. La comédienne Delphine et la peintre Natalie. En 2011, le comédien avait été élevé dans les ordres de la Légion d’honneur, du Mérite national et des Arts et Lettres par le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand.

Enfin l’acteur avait aussi présidé les Molières. Il avait dénoncé certains arrangements dans les nominations. En effet, Claude Rich avait été nommé à six reprises en tant que comédien, sans jamais décrocher la fameuse récompense.

Publié le vendredi 21 juillet 2017 à 15:34, modifications vendredi 21 juillet 2017 à 15:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires