Culture

Bob Dylan, la surprise du prix Nobel de littérature 2016

Bob Dylan, l’auteur-interprète, compositeur et musicien américain a remporté le prix Nobel de littérature 2016. Si beaucoup se sont félicités de cette nouvelle, certains écrivains contestent sa légitimité.

C’est une surprise ! Pour la première fois, l’Académie suédoise a décerné le prix Nobel de littérature à un musicien. Bob Dylan a été récompensé ce jeudi 13 octobre dans la salle de la Bourse à Stockholm.

Le comité a justifié son choix en mettant en avant « les expressions poétiques nouvelles » que le chanteur a

créées au sein de la grande tradition de la chanson américaine.

A annoncé Sara Danius, la secrétaire générale de l’Académie.

Bob Dylan écrit une poésie pour l’oreille, qui doit être déclamée. Si l’on pense aux Grecs anciens, à Sappho, Homère, ils écrivaient aussi de la poésie à dire, de préférence avec des instruments

A-t-elle ainsi fait valoir en précisant que ce vote avait fait l’unanimité parmi les académiciens.

Il est extrêmement doué pour la rime. C’est un sampleur littéraire.

A-t-elle conclu.

Il succède ainsi, à la Biélorusse, Svetlana Alexievitch, récompensée en 2015 et au Français, Patrick Modiano, sacré en 2014.

Il s’agit d’une véritable révolution et une excellente nouvelle pour les États-Unis qui se désespérait de recevoir un nouveau Nobel dans cette catégorie, puisque cela faisait 23 ans qu’un auteur américain n’avait pas été récompensé, depuis la romancière afro-américaine Toni Morrison en 1993.

Certes, Bob Dylan était pressenti pour remporter le Prix Nobel de littérature depuis quelques années, mais les chances semblaient faibles face aux écrivains de renom.

Le monde de la littérature a globalement peu réagi à cette annonce.

Cependant, alors que des écrivains comme Philip Roth ou Joyce Carol Oates attendent toujours d’être récompensés, ce Nobel attribué à un chanteur a malgré tout suscité des questions sur la définition même de l’écrivain.

Le nom de Dylan a été souvent cité ces dernières années, mais ça a toujours été pris pour un canular.

Se souvient Pierre Assouline, écrivain membre de l’académie Goncourt, qui ne décolère toujours pas contre le choix du jury Nobel :

Lui attribuer le Nobel de littérature, c’est affligeant

A-t-il déclaré au micro de l’AFP.

J’aime Dylan mais il n’a pas d’oeuvre. Je trouve que l’Académie suédoise se ridiculise. C’est méprisant pour les écrivains.

Même son de cloche du côté de l’écrivain écossais Irvine Welsh. Sur son compte twitter, le romancier a estimé que le prix attribué à Bob Dylan, 75 ans, était le choix de

vieux hippies baragouinant aux prostates rances.

Cependant, l’écrivain britannique Salman Rushdie, auteur du best-seller mondial Les Versets sataniques, a félicité le musicien américain :

https://twitter.com/SalmanRushdie/status/786545802294550528

D’Orphée à Faiz, chanson et poésie ont toujours été intimement liées. Dylan est le brillant héritier de la tradition des bardes. Super choix

 

Publié le vendredi 14 octobre 2016 à 11:29, modifications vendredi 14 octobre 2016 à 11:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !