Ciné

Les futurs spin-off A Star Wars Story mis en pause après l’échec de Solo

L’échec de « Solo – A Star Wars Story » n’a pas manqué de faire réagir Lucasfilm. Désormais, la priorité absolue est l’épisode 9. Le développement de tous les spin-off est en pause.

On en a maintes fois parlé, Solo – A Star Wars Story n’a pas régalé au box-office. Rien qu’aux USA, la première semaine d’exploitation n’avait permis de récolter que 84,7 millions de dollars et la seconde s’était avérée catastrophique en affichant un score ridicule de 29.3 millions de dollars. Partout dans le monde, les résultats sont similaires, pour un total à ce jour de 343,2 millions. Il est impossible pour le film de rattraper les performances de Rogue One – A Star Wars Story (1,05 milliards) ou de Star Wars : Les Derniers Jedi (1.3 milliards).

Face à cet échec, Lucasfilm revoit ses ambitions à la baisse pour le moment et concentre toutes ses forces sur Star Wars, épisodes IX, la conclusion de la trilogie. Tout ce qui concerne les spin-off « A Star Wars Story » est officiellement mis en stand-by par la firme. Une démarche que l’on salue et qui pourrait être payante à terme. Lucasfilm s’imposait le rythme d’un film par an, alternant entre un épisode officiel et un spin-off.

Obi-Wan et Boba Fett, les premières victimes

Les deux projets impactés dans l’immédiat par cette décision seraient le film sur Boba Fett et celui sur Obi-Wan Kenobi. Pour ces deux, le site Omega Underground avait théorisé autour de leur probable sortie avec des arguments solides. Ils pensaient que le spin-off sur Obi-Wan sortirait en 2020 juste après l’épisode IX, et avant le spin-off sur Boba Fett. Le réalisateur de ce dernier, James Mangold, doit d’abord tourner son Ford vs FerrariLa production de Boba Fett serait prévu au minimum pour 2020 avec une sortie en 2021 ou 2022.

On voulait les croire, mais ce qu’ils n’avaient pas pu prendre en compte c’est cette décision soudaine de la part de Lucasfilm. Cela voudrait peut-être dire qu’aucun Star Wars n’arriverait en 2020, de quoi leur laisser le temps de reprendre leur souffle, réfléchir et travailler en toute sérénité. Une configuration que l’on voit d’un bon œil tant les spin-off se sont montrés bancals et source de problèmes – Gareth Edwards bridé sur Rogue One, Ron Howard à la rescousse sur Solo.

La trilogie de Rian Johnson épargnée

Créer un univers étendu qui fonctionne demande une vision d’ensemble, de la cohérence. En projetant de développer encore neuf films, Lucasfilm se doit de construire avec assurance pour ne pas voir son édifice s’écrouler. L’avantage des résultats décevants de Solo, c’est qu’ils font réagir vite les producteurs. Pour le plus grand bonheur de nous, spectateurs, qui pourrions bénéficier (ou pas) de films de qualité. À noter que ces mesures ne devraient pas impacter la nouvelle trilogie de Rian Johnson basée sur des personnages totalement inédits ainsi que la série de films développée par David Benioff et D.B Weiss.

Pour le moment, que tout le monde mette au placard les rumeurs et les théories, la priorité se nomme Star Wars IX et elle est déjà prévue chez nous pour le 18 décembre 2019.

Cet article a été vu pour la premiere fois sur Cineserie.com

Publié le jeudi 21 juin 2018 à 17:44, modifications jeudi 21 juin 2018 à 16:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !