Ciné

Jacqueline Pagnol, la première Manon des Sources, est décédée

La comédienne et muse de Marcel Pagnol est décédée à l’âge de 95 ans entourée de sa famille.

Jacqueline Pagnol s’est éteinte à l’âge de 95 ans, lundi 22 août à Paris, entourée des siens.

C’est l’auteure française Karin Hann, une spécialiste de Marcel Pagnol et membre du jury du Prix Marcel Pagnol, qui a révélé cette information sur son compte Twitter. La nouvelle a ensuite été confirmée par Nicolas, le petit-fils de l’actrice.

Jacqueline Bouvier avait rencontré Marcel Pagnol en 1938, lors d’un casting pour un film qui ne s’était finalement pas fait, avant de se revoir en 1945, après la Libération.

Elle sut redonner le goût de la création à son mari après les douloureuses épreuves de l’Occupation et sans sa bienveillance et sa joie de vivre les lignes claires et limpides des deux chefs-d’œuvre que sont La Gloire de mon Père et Le Château de ma Mère n’auraient sans doute jamais coulé de la plume de Pagnol sur les pages de ces vieux cahiers d’écoliers qu’il aimait tant.

A écrit Nicolas Pagnol dans un communiqué.

Alors que 25 ans les séparent, Jacqueline Bouvier est rapidement devenue la muse du dramaturge avant de devenir son épouse en 1945.

J’avais vingt-trois ans quand j’ai commencé à vivre avec Marcel, et je ne l’ai plus quitté. J’ai choisi cette vie, près de lui, et je ne l’ai jamais regretté. Je n’ai plus fait autre chose qu’être à ses côtés, dans la vie quotidienne, bien sûr, mais aussi au cinéma, puisque je n’ai pratiquement plus tourné que pour lui…

Avait-t-elle confié en 2011 au Figaro.

En 1945, Jacqueline Pagnol avait interprété le rôle de Naïs dans le film éponyme, réalisé par Marcel Pagnol. Pour elle, Marcel Pagnol avait écrit et réalisé Manon des Sources (sorti en 1952), repris en 1986 par Emmanuelle Béart et dirigée par Claude Berri :

C’était la plus belle des déclarations d’amour! Parce que Manon des Sources, c’était moi. J’avais raconté à Marcel qu’enfant, je gardais les chèvres de ma tante en Camargue. C’est pour ça qu’il m’a écrit ce rôle magni­fique de bergère.

Avait-elle expliqué à Var Martin en 2013.

Ensuite, l’actrice avait tourné, toujours sous la direction de son époux, dans La Belle meunière en 1948 et Topaze avec Fernandel et sorti en 1951.

Depuis le décès du cinéaste et écrivain en 1974, Jacqueline Pagnol avait consacré sa vie à faire rayonner l’œuvre de son époux en créant notamment le Prix littéraire Marcel Pagnol.

Les obsèques se dérouleront le vendredi 26 août à l’église Saint Honoré d’Eylau dans le XVIème arrondissement de Paris, puis au village de la Treille, où Jacqueline Pagnol va être enterrée aux côtés de Marcel Pagnol, ainsi que de leur fille Estelle, décédée en 1954.

Publié le mercredi 24 août 2016 à 9:35, modifications samedi 26 novembre 2016 à 16:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !