Ciné

Avatar : James Cameron compare la suite au Parrain

Il semblerait que les suites de « Avatar » parlent énormément de génération et de transmission.

On a beau faire, on n’est pas encore totalement convaincus par le projet de faire plusieurs suites à Avatar (4 pour être précis, soit 5 films au total). Déjà parce que, au-delà de la 3D et de ses images somptueuses, le premier avait quand même un scénario assez convenu qui ne donne pas forcément le feu vert à un retour en fanfare.

Mais aussi parce que James Cameron a énormément tardé à relancer la machine et que lorsque Avatar 2 sortira le 16 décembre 2020, ça fera onze ans que son aîné aura débarqué dans les salles. Un écart assez grand lorsque l’on essaye de lancer une franchise. Mais bon, vu le succès du premier film et vu qui est à la barre, nul doute qu’on va encore se déplacer en masse dans les salles, au moins pour le second volet. Alors quand Cameron compare ce qui nous attend à la trilogie du Parrain, forcément on est quand même pas mal intrigués.

Un drame familial

Le maître du box-office a ainsi déclaré à Deadline qu’en tant que père, il avait commencé à imaginer Avatar comme un drame familial et du coup, « si c’était Le Parrain ? ». James il est comme ça, quand il pense à toute sa petite tribu, il la compare tout de suite aux Corleone. Alors autant dire que si dans Avatar 2 un Na’vi vous fait une offre, il ne vaut mieux pas la refuser. Et que sur Pandora, les femmes sont plus dangereuses que les coups de fusil. Voilà, ça c’était pour se refaire quelques répliques.

James Cameron compare la suite de Avatar au Parrain

Plus sérieusement, le réalisateur ose la comparaison davantage pour parler de génération, de transmissions. Comment ces guerriers bleus au courage exemplaire vont éduquer leurs enfants et comment ces derniers incarneront le renouveau, comment ils deviendront « acteurs du changement ».

Si on lit entre les lignes, Cameron semble ainsi déclarer que si les anciens personnages seront bien présents dans Avatar 2, rien ne dit qu’un passage de témoin ne se fera pas entre les films et que ce pauvre Jake Sully n’aura pas des cheveux blancs très vite avant de laisser place à sa progéniture, et ainsi de suite. Le cinquième et dernier volet de la franchise pourrait dès lors mettre en scène non pas un Jake vieillissant, mais carrément son petit-fils devenu adulte. Quand on voit que la première image de la production insistait sur les jeunes acteurs qui joueront les enfants, on se dit qu’on ne doit pas être très loin de la vérité.

Début de réponse avec Avatar 2 le 16 décembre 2020 dans nos salles.

Cet article a été vu pour la premiere fois sur Cineserie.com

Publié le vendredi 27 avril 2018 à 8:58, modifications jeudi 26 avril 2018 à 18:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !