Découverte

Finlande : Une épée datant de l’ère Viking sortie de terre

En Finlande, un archéologue amateur a découvert une épée datant de l’ère Viking.

Tuomas Pietilä, un habitant de la ville de Loppi, dans le sud de la Finlande, a découvert une épée Viking. Celle-ci daterait de l’an 1 000. La découverte date du printemps dernier, mais n’a été révélée que mardi 26 septembre par le Bureau national des antiquités finlandais.

Des trouvailles remontant à l’âge de fer

Cet archéologue amateur arpentait sa propriété avec un détecteur de métaux dans l’espoir de faire une belle trouvaille. Soudain, en inspectant une zone correspondant à un ancien lac, il a mis à jour un ancien cimetière et site de crémation viking.

99 % du temps, vous ne trouvez que des déchets.

A déclaré Tuomas Pietilä au micro de la chaîne finlandaise YLE, mercredi 27 septembre.

Il a alors prévenu une amie archéologue, qui lui confirme sa découverte. Le Bureau des antiquités du pays est aussitôt alerté. Avec l’aide d’une association de passionnés, des fouilles réalisées sur les lieux pendant les mois d’août et septembre ont permis de retrouver, à faible profondeur, un fourreau avec un couteau à l’intérieur. En effet, l’archéologue amateur a vu la lame de l’épée affleurer le sol. Il était accompagné d’une broche circulaire et d’un peigne réalisé en os.

Avant de mettre la main sur cette épée au printemps dernier, l’archéologue amateur avait découvert la lame d’une hache et une pierre utilisée pour faire du feu. Toutes les deux sont bien plus anciennes, puisqu’elles datent de l’âge du fer (-1 200 à -1 000 ans avant Jésus-Christ). Ces découvertes seront visibles au Musée national d’Helsinki en 2018.

Des découvertes étonnantes sur les Vikings

Pourtant, ce genre de découverte n’est pas sans précédent. Car, début septembre, en Norvège, une épée viking remontant à environ 850-950 a été retrouvée dans la région montagneuse d’Oppland. Une zone située à environ 270 kilomètres au nord d’Oslo. Les Vikings ne cessent donc de surprendre. En effet, récemment des analyses ADN sur le squelette d’un ancien chef viking ont démontré qu’il s’agissait en fait d’une femme.

Cette récente étude a été publiée dans la revue scientifique American Journal of Physical Anthropology, test génétique à l’appui.

Déjà au début du Moyen-Âge, on trouvait des récits sur des femmes vikings cruelles. Elles se battaient au côté des hommes.

A relevé la revue.

Pourtant, sans relâche dans l’art et la poésie, les femmes guerrières ont généralement été classées comme des phénomènes mythologiques.

La découverte de Tuomas Pietilä pourrait donc peut-être nous révéler d’autres secrets de ce peuple germanique.

Publié le vendredi 29 septembre 2017 à 16:16, modifications vendredi 29 septembre 2017 à 12:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !