Actualité

Tour d’Espagne: King roi de la montagne, Simon Yates en rouge

L’Américain Ben King, déjà vainqueur en altitude mardi, a gagné dimanche la 9e étape du Tour d’Espagne au sommet de La Covatilla (Castille-et-Leon), où le Britannique Simon Yates a endossé pour une petite seconde le maillot rouge, abandonné par le Français Rudy Molard.

A la veille de la première journée de repos lundi à Salamanque, King (Dimension Data) a remporté sa deuxième étape de montagne dans cette Vuelta: il a faussé compagnie à ses compagnons d’échappée avant de résister dans l’ascension finale au Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo), deuxième au terme d’une course-poursuite haletante sur les rampes menant à cette station de ski.

Allé au bout de l’effort, King a mis du temps à récupérer, anéanti de fatigue le long des barrières. Puis il a pu savourer son exploit: il s’est imposé lors des deux premières arrivées en altitude de cette Vuelta!

“Dans la dernière ascension, je n’avais jamais autant souffert de toute ma vie. Je sens que j’ai encore l’esprit un peu embrumé”, a plaisanté l’Américain (29 ans) une fois remis.

Yates sous la menace

“Gagner une étape (mardi) était un rêve devenu réalité, j’ai travaillé tellement dur pour ça, c’était l’un des grands objectifs de ma carrière. Donc aujourd’hui, c’était chouette de pouvoir montrer que ma première victoire (mardi) n’était pas arrivée par hasard”, a-t-il ajouté, disant vouloir profiter d’autres opportunités d’échappées pour la suite de la Vuelta.

Le Belge Dylan Teuns (BMC) a terminé troisième de l’étape, devant le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana, 4e), le plus tranchant des favoris.

Yates (Mitchelton-Scott), arrivé 9e à un peu moins de trois minutes du vainqueur, a endossé le maillot rouge pour une petite seconde aux dépens de l’Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), alors que Rudy Molard, en rouge depuis mercredi, a rapidement baissé pavillon dans l’ascension finale.

L’équipe Groupama-FDJ de Molard se consolera avec la belle prestation de Thibaut Pinot, arrivé dans le sillage des meilleurs au même titre que son compatriote Tony Gallopin (Ag2r-La Mondiale), sixième du général.

C’est une confirmation pour Simon Yates: le Britannique avait déjà porté cette saison le maillot rose de leader du Tour d’Italie avant de s’écrouler en dernière semaine.

Peut-il tenir plus longtemps avec le maillot rouge ? La menace Valverde, capable de le doubler avec une simple bonification, risque de compliquer ses chances de garder la tunique de leader, d’autant que Movistar a une autre carte à jouer avec le Colombien Nairo Quintana, troisième du général à 14 secondes de Yates.

En attendant, le Britannique va passer en rouge la première journée de repos lundi, avant une 10e étape mardi a priori dévolue aux sprinteurs entre Salamanque et Fermoselle (177 km).

Publié le dimanche 2 septembre 2018 à 18:40, modifications dimanche 2 septembre 2018 à 18:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !