Actualité

Tennis: Mahut et Herbert tombent d’un souffle en finale du Masters de double

Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut sont passés tout près d’un titre de prestige au Masters de double, mais ils se sont inclinés 5-7, 6-1, 13-11 face aux Américains Jack Sock et Mike Bryan, dimanche à Londres, et doivent désormais vite se tourner vers la finale de la Coupe Davis.

Les Français pourront nourrir des regrets: après avoir obtenu une balle de match sur laquelle ils ont eu leur chance, ils ont finalement cédé sur une cruelle double faute de Herbert, à la sixième balle de match des Américains, dans le “super tie-break” décisif qui fait office de troisième manche en double.

“Il faut féliciter cette magnifique équipe, vous être vraiment les meilleurs cette année”, a déclaré Mahut sur le court à l’issue de la rencontre, saluant particulièrement la performance de Mike Bryan, qui, à 40 ans, est le numéro 1 mondial de la spécialité et a réussi la prouesse de performer avec un autre partenaire que son frère jumeau avec qui il a tout gagné ou presque, Bob, blessé. “Bravo pour cette semaine, mais bravo également pour tout ce que tu as fait dans ta carrière, tu es une source d’inspiration pour moi et pour nous tous”.

Face aux récents vainqueurs de Wimbledon et de l’US Open, qu’ils avaient battus vendredi en phase de poules, les Bleus n’ont fait aucun complexe pour leur première finale du tournoi des maîtres, après trois éliminations en phase de groupes.

Dans la première manche, ils ont fait preuve d’une solide maîtrise dans le jeu, avec un Mahut flamboyant, réussissant tout ce qu’il entreprenait, au filet comme en fond de court. En confiance, les Bleus ont fait le break pour mener 4-3, mais ont immédiatement été rattrapé à cause de leurs lacunes au service (seulement 43% de premières balles).

Le scénario a failli se répéter en fin de manche: ayant breaké une nouvelle fois Mike Bryan pour se détacher 6-5, ils ont d’abord écarté deux balles de break pour finalement arracher le set sur un smash rageur de Herbert.

Final haletant

Mais le duo tricolore a ensuite couru après le score, “P2H” cédant son service à deux reprises, la première fois sur une double faute, la seconde sur un revers manqué. En 24 minutes, les Américains avaient refait leur retard, avec une étonnante facilité.

Le super tie-break aurait pu tourner à la démonstration pour Bryan et Sock, qui se sont rapidement détachés pour mener 9-5 et bénéficier de quatre balles de match. Mais le duo français n’a pas cédé, refaisant son retard dans un final haletant, offrant plusieurs points très disputés.

Les finalistes du Masters  de double (de g. à d.): les Américains Jack Sock et Mike Bryan, et les Français Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, le 18 novembre à Londres

(credit photo AFP) Les finalistes du Masters de double (de g. à d.): les Américains Jack Sock et Mike Bryan, et les Français Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, le 18 novembre à Londres

Mahut et Herbert ont même réussi à se procurer une balle de match à leur tour, sur le service de leurs adversaires, qu’ils n’ont pas pu concrétiser malgré une ouverture. Leur chance était passée : les Français ont ensuite perdu les trois derniers points, et le match, sur une dixième double faute.

Malgré la défaite, leur beau parcours les assure-t-il de disputer le double samedi en Coupe Davis face aux Croates ? La réponse appartient au capitaine français Yannick Noah, qui devra juger de leur capacité d’adaptation pour passer du dur indoor londonien à la terre battue indoor du stade Pierre Mauroy de Villeneuve d’Ascq. Mais Noah semble tabler sur la paire: il n’a pas sélectionné d’autre spécialiste du double.

L’an dernier, la belle histoire avait viré au psychodrame : qualifiée pour le Masters à quelques jours d’une finale de Coupe Davis France-Belgique, la paire française avait abandonné du tournoi des maîtres à cause de douleurs au dos ressenties par Pierre-Hugues Herbert.

Pressentis pour disputer le double face à l’équipe belge, Nicolas Mahut et Julien Benneteau avaient finalement été écartés à la dernière minutes par Yannick Noah qui avait retenu Richard Gasquet et… Herbert. Mahut et Benneteau n’avaient pu retenir quelques larmes au moment des hymnes lors de la présentation des équipes.

Publié le dimanche 18 novembre 2018 à 19:10, modifications dimanche 18 novembre 2018 à 19:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !