Société

Village Alzheimer: la première pierre posée dans les Landes

Une nouvelle avancée dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer: un Ehpad d’un tout nouveau genre a enfin débuté sa construction, avec pour objectif des résidents libres de leurs mouvements et actifs. La promesse d’un nouveau village ouvert sur la vie…

Coiffeur, bibliothèque, ferme ou encore restaurants: voilà ce qui attends les futurs résidents du village Alzheimer dont la première pierre a été posée le lundi 4 juin 2018.

Un projet thérapeutique innovant

C’est à Dax, dans les Landes, que le projet – premier de ce genre en France –  va voir  le jour. D’ici fin 2019, ce sont 120 résidents atteint de la maladie d’Alzheimer qui devraient être pris en charge dans le nouveau village. Inspiré par le modèle néerlandais de Weesp, près d’Amsterdam, le village pilote offrira quatre quartiers de vie pour un total de 16 maisonnées. Au programme: superette, centre culturel, ferme, potager, centre de soin, ateliers créatif et salon de coiffure… Le tout sur un terrain 5 hectares présentant de nombreuses possibilités de balade et sans la moindre barrière.

Portée par Henri Emmanuelli, ancien président du conseil départemental des Landes décédé en 2017, l’idée se veut créatrice de thérapies alternatives. En effet, l’objectif est de permettre aux résidents atteints de la maladie neurodégénérative de vivre -aussi longtemps que possible- une vie ordinaire.

Une nouvelle approche de la maladie

Des blouses blanches non visibles, une approche non médicamenteuse prodiguée par des soignants en tenue de tous les jours.. une ambiance bien différente des hôpitaux habituels! Afin d’évaluer ces nouvelles méthodes et dans une volonté de recherche médicale, un partenariat avec la faculté de médecine de Bordeaux sera mis en place. A la recherche de nouvelles solutions pouvant ralentir la progression de la maladie, un laboratoire in vivo sera créé au cœur du village. Un travail sur le terrain, au plus près des patients, qui permettra de mettre en comparaison les nouvelles techniques face aux méthodes dites traditionnelles.

Un maintien des liens sociaux sera également ré-inventé grâce la présence de nombreux bénévoles mais aussi par la possibilité de loger les familles des résidents lors de leurs  visites. Une nouvelle plus que réjouissante à l’heure où les médicaments contre la maladie d’Alzheimer s’apprêtent à être déremboursés. L’investissement sera de 28 millions d’euros et permettra de maintenir le prix journalier à 60 euros, équivalent donc à celui d’un Ehpad traditionnel.

 

 

 

 

Publié le dimanche 24 juin 2018 à 10:02, modifications dimanche 24 juin 2018 à 9:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !