Société

« Vicieux », « boulet », « branleur » : L’étonnant fichage des intérimaires de Leroy Merlin

Un fichier « notant » les intérimaires de Leroy Merlin à Valence fait polémique. Explications.

Cette révélation risque de faire du bruit au sein de l’entreprise Leroy Merlin.

« Vicieux », « boulet », « beurk », « mou du genou »… Autant de commentaires dépréciatifs associés à des noms d’intérimaires par les responsables du magasin de bricolage.

Ils ont été découverts dans un fichier d’un entrepôt de Leroy-Merlin à Valence, dans la Drôme.

Une enquête interne en cours

Ce dossier se trouvait dans une partie non verrouillée de l’intranet a précisé France 3-Auvergne-Rhône-Alpes qui a révélé l’information vendredi 6 octobre.

Le syndicat CGT menace de porter plainte contre le groupe pour ces « annotations déconcertantes » sur les intérimaires. En outre, contactée par la chaîne publique, la direction a condamné ces propos. Elle a estimé que cette pratique était « inacceptable » et qu’elle ne correspondait pas à la politique de la maison. Le groupe Leroy Merlin a affirmé qu’une enquête interne avait été diligentée afin d’identifier les responsables.

Par ailleurs, cette révélation intervient dans un climat social déjà très tendu. En effet, fin 2016, les salariés de cette même plateforme dans la Drôme avaient manifesté par des blocages du site. Ils réclamaient l’égalité salariale entre le magasin et la plateforme. De plus, ils dénonçaient la surcharge de travail. Et, déjà,  des problèmes liés au management.

Nul doute que la découverte de ce fichier ne devrait pas apaiser les tensions.

 

Publié le dimanche 8 octobre 2017 à 12:13, modifications dimanche 8 octobre 2017 à 11:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !