Société

Taïwan : Les manifestants défient la Chine et demandent leur indépendance

Des dizaines de milliers de Taïwanais ont réclamé un référendum pour l’indépendance officielle de Taïwan. Une manifestation d’une ampleur inédite qui a osé défier la Chine.

La mobilisation a été bien plus importante que prévu. En effet, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de Taipei samedi 20 octobre. Les manifestants ont réclamé avec force un référendum sur l’indépendance de l’île de Taïwan.

Non à l’annexion

Selon les organisateurs, la manifestation a rassemblé plus de 100.000 personnes. Les manifestants se sont massés devant le siège du Parti démocratique progressiste (PDP) au pouvoir. Ils ont agité des drapeaux et des pancartes pour un « Référendum d’indépendance ». Ils scandaient des slogans tels que « Nous voulons un référendum » ou encore « Non à l’annexion! ».

Or, il s’agissait de la première manifestation de cette ampleur pour demander un référendum sur une déclaration officielle d’indépendance. En effet, depuis que l’île est devenue une démocratie il y a plus de 20 ans, aucune protestation n’avait été lancée. En outre, cette manifestation a été initiée par La Nouvelle Alliance Formose, alors que la Chine durcit son attitude face à Taïwan.

Nous disons à la Chine d’arrêter de tyranniser Taïwan.

A déclaré à la foule Kuo Pei-horng, 63 ans, le leader de La Nouvelle Alliance Formose, soutenue par les anciens présidents Lee Teng-hui et Chen Shui-bian.

Le peuple taïwanais veut être son propre maître.

Taïwan de plus en plus isolée

Pour mémoire, la Chine continentale et Taïwan sont dirigés par des régimes rivaux depuis 1949, après une guerre civile entre communistes aujourd’hui établis à Pékin et nationalistes du Kuomintang (KMT) réfugiés à Taipei. Cependant, Pékin considère Taïwan comme une province rebelle chinoise. Et estime qu’elle devra réintégrer un jour le giron national. De son côté, Taïwan se considère de facto comme un État souverain. Mais n’a toutefois jamais déclaré son indépendance officielle.

Ainsi, la politique de Xi Jinping a-t-elle pour objectif d’isoler Taïwan sur la scène internationale. En lui interdisant notamment l’accès aux organismes mondiaux (ONU, OMS, CIO…). Ou en poussant les pays qui ont des relations diplomatiques avec Taïwan à fermer leur ambassade à Taipei et de lui préférer Pékin. Ou encore en faisant pression sur les entreprises internationales (comme les compagnies d’aviation) pour qu’elles classent Taïwan comme faisant partie de la Chine sur leurs sites Internet. En outre, le gouvernement taïwanais accuse la Chine d’acheter les revirements de ces pays à coups de millions de dollars.

Or, dans le monde, seuls 17 pays reconnaissent encore officiellement Taïwan comme un pays. Ces Etats reconnaissent également que le gouvernement chinois, n’est pas légitime et n’a pas autorité sur cet Etat insulaire.

Publié le lundi 22 octobre 2018 à 13:03, modifications lundi 22 octobre 2018 à 11:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !