Société

Selon l’OMS, l’addiction aux jeux vidéo serait une réelle maladie

L’addiction aux jeux vidéo vient d’être officiellement reconnue ce lundi comme maladie par l’Organisation mondiale de la santé,. On parle ici réellement d’une addiction, comme pour l’alcool ou pour la drogue. Une nouvelle plutôt inquiétante et effrayante qui touche surtout les jeunes générations.

Il y a quelques mois, nous vous avions déjà parlé des jeux vidéo qui pouvaient devenir des addictions selon certains spécialistes. Cette fois, c’est une triste réalité. Car l’OMS vient tout juste de classer cette addiction comme une maladie. Exactement au même titre que l’addiction à la cocaïne ou à l’alcool par exemple.

Le trouble du jeu vidéo est donc maintenant officiellement intégré à la 11e version de la Classification internationale des maladies. Le directeur du département de la Santé mentale et des toxicomanies de l’OMS, Shekhar Saxena, a ainsi déclaré la chose suivante :

Après avoir consulté des experts dans le monde entier, et avoir examiné la littérature de manière exhaustive, nous avons décidé que ce trouble devait être ajouté.

Un trouble réel et grave

Il s’agit donc d’un réel trouble. Le comportement lié à une pratique excessive des jeux vidéo entraîne une perte de contrôle sur le jeu. Cette addiction empêche l’individu d’avoir d’autres centres d’intérêt et d’autres activités. Il se concentre uniquement sur les jeux vidéo et développe une obsession maladive très inquiétante et difficile à soigner.

Il s’agit donc d’un comportement extrême qui se développe en environ une année :

La personne joue tellement que d’autres centres d’intérêt et activités sont délaissées, y compris le sommeil et les repas.

Ce trouble, officiellement reconnu par l’OMS, est donc défini comme un comportement grave. Ce dernier a des répercussions sur les activités personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles. Plusieurs cas dans le monde ont été découverts, même si bien évidemment ces troubles touchent uniquement une petite partie de la communauté des joueurs. Cela dit, il faut veiller à protéger les plus jeunes et à les empêcher de jouer des heures durant à ces jeux vidéo.

Il est important de fixer des limites aux joueurs. En effet il faut leur offrir la possibilité de développer des relations sociales et de pratiquer des activités autres que le jeu vidéo. À méditer…

Publié le mardi 19 juin 2018 à 14:27, modifications mardi 19 juin 2018 à 12:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !