Société

La SPA annonce que les abandons d’animaux est en léger recul cette année

La SPA a récemment dévoiler ses chiffres. Selon elle, 2017 a compté moins d’abandons d’animaux que l’année précédente. Cependant, la société rappelle que les refuges restent saturés.

La SPA reste prudente

La Société Protectrice des animaux (SPA) a enregistré 10.000 abandons directs depuis le début de l’année 2017 contre 10.800 l’an dernier. Un léger recul mais ses 64 refuges sont toujours saturés et 28.000 chiens et chats attendent un nouveau maître, a-t-elle annoncé samedi.

Dans un communiqué la SPA déclare :

Nous avons constaté une augmentation très importante des abandons entre 2015 et 2016, et même si nous notons un léger recul en 2017 nous espérons qu’il ne s’agit pas d’une embellie conjoncturelle mais d’une tendance de fond

Cependant, l’été reste toujours la période durant laquelle les abandons se font plus fréquents. La société affirme que l’été 2017 “ne déroge pas à la règle” et “pèse encore près de 40 % des abandons depuis le début de l’année”.

Nos refuges ont dû faire face à des niveaux de saturation particulièrement élevés cette année

a-t-elle ajouté.

Des changements de comportement encourageants

Afin de responsabiliser les futurs propriétaires d’animaux et de donner une nouvelle vie à leurs chiens et chats, la SPA ouvrira ses portes samedi 7 et dimanche 8 octobre. Elle va proposer 9.000 chiens et chats à l’adoption. Natacha Harry, présidente bénévole de la SPA affirme :

L’objectif est de sensibiliser le public à l’adoption responsable, un engagement de longue durée et mûrement réfléchi qui nécessite que toutes les conditions matérielles et affectives soient réunies

Pour Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d’Amis :

Ce qui a beaucoup changé depuis 10 ans, c’est que l’on n’abandonne presque plus les animaux sur la voie publique. Les gens ont le courage de les abandonner dans les refuges.

Selon elle, les chiffres encore élevés des abandons directs sont par conséquent dus “au changement des mentalités” a-t-elle affirmé à l’AFP.

Ce surplus d’animaux dans les refuges, y compris dans le notre, ce sont des chiens rescapés de l’euthanasie. Avant, quand on trouvait un chien non tatoué sur la voie publique, il allait à la fourrière et au bout de 4 jours il était euthanasié

s’est-elle toutefois félicité.

Le président Emmanuel Macron qui a adopté fin août dans un refuge de la SPA un labrador croisé de griffon, baptisé Nemo, pourrait, espérons-le, influencer de futurs propriétaires à faire de même.

Publié le mardi 19 septembre 2017 à 18:37, modifications mardi 3 octobre 2017 à 10:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !