Société

Philippines : la légalisation du mariage homosexuel déjà en échec ?

Tout porte à croire que oui

La Cour suprême des Philippines juge en ce moment du bien-fondé de la légalisation du mariage homosexuel. Avant la conclusion de cette audition, les hauts magistrats ont livré leurs sentiments au chef de file des requérants. Ils sont pessimistes quant à l’issue de sa doléance.

La veille, MinuteNews vous informait du projet d’annulation de la loi interdisant aux personnes de même sexe de se marier aux Philippines. Défendue en audition auprès de leur Cour suprême, l’action en justice était une lueur d’espoir pour les LGBT du Pays.

Cependant, Francis Jardeleza et Lucas Bersamin, deux juges de la plus haute juridiction de l’Archipel, se sont exprimés. Selon eux, Jesus Falcis III, l’avocat et plaignant portant la requête de légalisation du mariage homosexuel aux Philippines, a fait des erreurs de débutant. Un manque d’intelligence qui d’après les magistrats scelle le sort de ce dossier.

Légalisation du mariage homosexuel : clap de fin ?

C’est ce que suggèrent les évaluations prématurées des “Sages”. Quasiment tout le panel a relevé des manquements aux procédures attendues. Ainsi, Rappler, média généraliste basé à Manille, rapporte les propos tenus par deux d’entre eux. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont sans équivoque.

Je suis plus qu’enclin à rejeter votre demande, parce qu’elle ne respecte pas la hiérarchie des cours

Estime, par exemple, Francis Jardeleza.

En qualité de juge associé qui doit décider du devenir de la légalisation du mariage homosexuel, il ne mâche pas ses mots.

Pourquoi n’avez-vous pas d’abord attendu que le mariage des couples de même sexe soit validé par le congrès ? Ou par la commission consultative parlementaire ?

L’ a-t-on entendu questionner.

Avant de souligner l’incongruité de la situation. Francis Jardeleza explique alors à l’auditoire que la personne censée présenter ce projet de loi à la Chambre des représentants (pouvoir législatif) n’est autre que Pantaleon Alvarez.

Cet homme est le porte-parole de ladite chambre. Pour Francis Jardeleza, l’avoir comme mentor de la légalisation du mariage homosexuel aux Philippines est tout ce qu’il y a de plus influent.

Deux des juges de la Cour suprême des Philippines

Lucas Bersamin et Francis Jardeleza, deux des juges de la Cour suprême des Philippines / Crédits © The Wrath/Rappler

Lucas Bersamin, de son côté, n’est guère plus clément que son collègue.

Le problème de la légalisation du mariage homosexuel aux Philippines aurait dû être soumis aux cours inférieures.

Celles-ci traitent des questions factuelles, contrairement à la Cour suprême. La revendication autour du “mariage pour tous” est basée sur des faits.

Indiquait-il.

Les Juges critiquent le plaignant principal

Teresita Leonardo de Castro et Marvic Leonen, deux autres juges de la Cour suprême des Philippines / Crédits © The Wrath/Rappler

L’ensemble des juges remet  en cause la légitimité de Jesus Falcis III comme plaignant principal.
En effet, ils attendent de celui qui porte une audition d’être, dans sa vie privée, dans un contexte comparable à celui de la question légale qu’il pose à la Cour suprême.

Or, l’avocat est célibataire. Il se propose néanmoins d’être le plaignant dans une requête concernant  les couples homosexuels désirant se marier.
Pour les “Sages”, il y a une contradiction. Selon eux, rien n’empêche Jesus Falcis III de se marier…avec un femme(sic) !

Ils pensent en outre que la société philippine n’est pas prête à l’ouverture du mariage aux homosexuels.

Nos institutions ne sont pas prêtes. De plus, la légalisation du mariage homosexuel n’a été obtenue dans les autres nations qu’au bout d’un long processus :

-débats rigoureux au parlement ;
-consultation des instances religieuses.

Annonçait pour sa part Marvic Leonen.

Une analyse que partage sa consoeur Teresita Leonardo de Castro. Puisque la position de celle-ci est qu’autoriser le “mariage pour tous” ne fera que compliquer l’interprétation des lois actuelles. En effet, celles-ci font mention des genres respectifs des mariés.

Publié le samedi 23 juin 2018 à 11:10, modifications samedi 23 juin 2018 à 10:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !