Société

Paris : classée 4ème des villes les plus attractives du monde

Une nouvelle étude a placé Paris au pied du podium sur une sélection de 30 villes où il fait bon vivre. Le classement 2016 Cities of Opportunity du cabinet d’audit PwC place Paris à la quatrième place des villes les plus attractives du monde (derrière Toronto – 3ème, Singapour – 2ème et Londres qui caracole en tête du classement), soit sa meilleure place depuis 2011.

La ville lumière gagne ainsi deux places par rapport au classement de 2014. Et fait remarquable, la métropole française est la seule à être classée dans le top 10 pour neuf familles de critères sur dix.

Dans le détail, cette étude a été menée à partir d’indicateurs économiques, sociaux et culturels. L’ensemble a été regroupé en 10 thématiques, telles que l’innovation, les transports ou encore les infrastructures.

Paris a une performance très homogène, elle est la seule métropole classée dans le top 10 dans neuf familles de critères sur dix, ce qui démontre une solidité très importante.

Détaille Fabien Goffi, un associé chez PwC France.

Un classement qui devrait faire sourire beaucoup de Parisiens, puisque la capitale se place première quant à la démographie et à la qualité de vie. Elle arrive seconde sur le critère de la vitalité culturelle.

De plus, alors que beaucoup de Parisiens se lamentent sur les difficultés à se loger, l’étude a placé Paris comme étant la quatrième ville la plus chère du monde. Parallèlement, les habitants de la capitale sont aussi dans le top 10 de ceux qui ont le pouvoir d’achat le plus important (à la 9ème place).

Malgré tout, l’étude montre que la puissance économique de la ville faiblit. Alors que Paris peut se vanter d’occuper la 7ème place en termes de productivité, la 9ème en investissements étrangers et la 3ème pour les sièges sociaux, les indicateurs économiques font chuter la capitale à la huitième place dans cette catégorie, notamment en ce qui concerne la croissance de l’emploi.

Cependant, des progrès restent à faire sur l’attractivité de son environnement économique et principalement sur le coût de la vie. Elle se place ainsi 25ème pour le critère de croissance du PIB, et 28ème pour celui de la création d’emploi. La capitale perd quatre places sur la thématique «puissance économique», même si elle reste dans le top 10 du classement.

Paris sait produire des chercheurs, sait être innovant mais il a du mal à transformer ce potentiel en véritable atout économique.

Analyse Fabien Goffi.

Enfin, l’Europe, si malmenée depuis quelques années, peut s’enorgueillir d’avoir trois de ses capitales dans le top 5, avec Londres en tête de classement et Amsterdam qui fait une belle entrée en cinquième place.

A l’inverse, peu de villes américaines sont bien placées selon ces critères, New-York n’arrivant qu’en sixième place, soit une chute de quatre places par rapport à 2014.

Publié le jeudi 8 septembre 2016 à 12:08, modifications jeudi 8 septembre 2016 à 11:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !