Société

Orages et inondations : 16 départements de nouveau en alerte orange

Seize départements du sud-ouest, du centre et du centre-est, ont été placés mardi matin en vigilance orange pour orages et inondations, a annoncé Météo-France, alors que le feuilleton orageux devrait se poursuivre toute la semaine.

Atmosphère électrique, trombes d’eau et risques d’inondations-éclair: la France n’en a pas fini avec des orages. Après avoir levé dans la nuit les dernières alertes, Météo-France a de nouveau placé mardi quinze départements en vigilance orange pour orages.

Sont concernés l’Ain, l’Allier, l’Aveyron, la Corrèze, la Creuse, la Dordogne, l’Isère, la Loire, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Puy-de-Dôme, le Rhône, le Tarn, le Tarn-et-Garonne et la Haute-Vienne, ainsi que l’Eure, également placée en vigilance orange inondations.

Selon Météo-France, des cumuls de pluie de 30 à 50 mm, voire entre 60 et 80 mm plus localement, ont été enregistrés dans l’Eure suite à des orages en fin de soirée et début de nuit. De nouvelles précipitations sont attendues dans la journée dans ce département.

La fin de la vigilance est prévue au plus tôt mardi à 21h00, précise Météo-France dans son dernier bulletin publié à 6h07.

En début d’après-midi, des orages vont se déclencher sur le Tarn et l’Aveyron puis le Tarn-et-Garonne ainsi que le Lot-et-Garonne pour ensuite remonter vers le nord et devenir en soirée particulièrement violents avec de la grêle. Les intensités de pluie seront fortes pour donner des cumuls ponctuels atteignant 40 à 60 mm, prévient Météo-France.

A Burnhaupt-le-Haut, dans le Haut-Rhin

(credit photo AFP) A Burnhaupt-le-Haut, dans le Haut-Rhin

Lundi soir, les orages ont été particulièrement nombreux sur le Haut-Rhin, provoquant des coulées de boue et entraînant la coupure de l’autoroute A36 à hauteur de Burnhaupt-le-Haut.

Dans ce département, plus de 450 interventions de pompiers ont été dénombrées et de la grêle a été observée, notamment à Spechbach-le-Bas, et par endroits, 20 à 40 mm de pluie sont tombés en moins d’une heure.

En Haute-Saône, des routes étaient barrées et des locaux inondés. Les pompiers ont mené plus d’une quarantaine d’interventions au total. Ils ont relevé jusqu’à un mètre d’eau dans la mairie de Venère.

Dans le Jura, les pompiers sont intervenus à Damparis pour évacuer d’un bâtiment sept familles – 12 adultes et 6 enfants – suite à une infiltration d’eau par le toit.

En Bretagne, la ligne SNCF Rennes-Vitré-Laval était toujours interrompue mardi matin. Le Finistère avait été particulièrement touché dimanche, notamment Morlaix et des communes environnantes, où les dégâts se sont concentrés. La maire de Morlaix a assuré lundi après-midi que la situation était “sous contrôle”, estimant que la vie économique locale pourrait reprendre son cours mercredi.

Ce mois de mai aura été “exceptionnellement foudroyé”, avec 182.000 impacts relevés au sol, doublant quasiment le précédent record (datant de mai 2009), relève Météo-France.

Orage à Nice le lundi 4 juin 2018

(credit photo AFP) Orage à Nice le lundi 4 juin 2018

“Et on ne voit pas d’accalmie particulière”, soulignait lundi le prévisionniste Etienne Kapikian, qui décrit “une situation de blocage” avec de hautes pressions accrochées sur le nord de l’Europe et de basses pressions sur le sud, du côté de la péninsule ibérique.

La situation se nourrit de températures plus élevées, en particulier au nord.

“On a des anomalies chaudes un peu partout en Europe”, explique l’expert de Météo-France.

Nationalement la température a ainsi été d’1,3°C au-dessus de la normale (par rapport à la période 1981-2010), bien que loin du record absolu (11e mois de mai le plus chaud depuis 1900).

Publié le mardi 5 juin 2018 à 10:17, modifications mardi 5 juin 2018 à 10:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !