Société

Louis Sarkozy milite pour la légalisation de toutes les drogues

Une prise de position pour le moins surprenante.

Louis Sarkozy, ou “Sarko Junior” comme il se fait connaître sur Twitter, a écrit une tribune prônant la légalisation de toutes les drogues aux Etats-Unis pour une journal américain. Un texte très argumenté qui a provoqué diverses réactions.

De l’inutilité de la guerre contre la drogue

C’est un hebdo américain conservateur, le Washington Examiner qui a recueilli cette tribune de Louis Sarkozy. Régulièrement depuis mi-novembre, il peut y publier sa prose. Education, défense de l’alt-right américaine et donc les drogues. Autant vous dire que sa dernière prise de position a depuis été largement reprise en France. Son titre ? “La criminalisation de la drogue est intrinsèquement dommageable à la société“.

Son postulat de départ est relativement simple. Les politiques répressives sont tout à fait inefficaces aux Etats-Unis comme ce fut le cas pour la prohibition d’alcool dans les années 20.

En plus de faire augmenter la criminalité, la loi était si impopulaire et violée de manière si flagrante que l’interdiction fut abrogée seulement 13 ans plus tard

Insiste-t-il ainsi. Mais surtout, selon lui, le vrai problème serait économique. Pour cela, il s’appuie sur Milton Friedman, un économiste libéral qui a remporté le prix Nobel (1976).

L’économiste Milton Friedman, un ardent défenseur de la légalisation des drogues, a déclaré : “Je ne pense pas qu’il soit moral d’infliger des coûts à d’autres pour protéger des individus de leurs propres choix.” Je ne peux pas être plus d’accord

Poursuit ainsi le fils de l’ancien chef de l’Etat.

Une position contraire à celle de son père

Plus connu de ce côté de l’Atlantique pour sa passion du PSG et des armes à feu, Louis Sarkozy termine finalement son texte par une analyse de la situation après la dépénalisation au Portugal en 2001. Chute du taux de VIH, du nombre de morts par overdose et même de la consommation de drogue. L’important devenant, selon lui, de continuer à lutter contre les dealers et les trafiquants.

Un message qui a été partagé par de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux dont sa mère Cécilia Attias.

Ou encore Laurence Parisot, l’ancienne présidente du MEDEF.

On doute en revanche que son père, Nicolas Sarkozy, soit d’accord. En 2016, celui-ci, durant un meeting, dénonçait les “beaux esprits qui devisent sur la légalisation du cannabis alors que les familles subissent les ravages du trafic de drogue“. Bref, pas vraiment sur la même ligne.

Publié le dimanche 11 février 2018 à 10:16, modifications dimanche 11 février 2018 à 10:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !