Société

Japon : Enceinte, une salariée doit s’excuser auprès de son entreprise

Une femme qui travaille dans une crèche du nord du Japon aurait rompu le règlement de l’établissement : elle serait tombée enceinte alors qu’elle n’était pas autorisée.

Dans cette crèche du nord du Japon, on peut tomber enceinte… si on respecte le planning. C’est la découverte faite par une salariée qui a du présenter des excuses.

Traitée d’égoïste

Quand sa direction a su que cette femme était enceinte, ce ne sont pas les félicitations qui ont été de rigueur. En effet, une salariée a été accusée d’avoir “égoïstement enfreint les règles” selon nos collègues du Telegraph. De fait, c’est le directeur qui déciderait de l’ordre dans lequel ses employées sont autorisées à se marier et avoir un enfant. Un système très patriarcal, peu surprenant au Japon puisque c’est une pratique courante. Ainsi, c’est sont les entreprises qui décident quand les membres du personnel féminin sont autorisés à se marier et à concevoir un enfant.

Le futur papa, dont l’identité a été préservée, a contacté le Mainchi Shimbum. Il a raconté que sa femme était “anxieuse et triste” en découvrant sa grossesse.

Apparemment il y avait une règle tacite selon laquelle il ne faut pas prendre son tour devant un cadre supérieur…

a-t-il expliqué.

Le jeune couple a reçu une vague de soutien de la part de l’opinion publique qui considère que de telles règles sont une violation des droits de l’Homme. Un situation tout de même étrange lorsqu’on sait que le vieillissement de la population japonaise pose de réels problèmes.

Publié le mercredi 4 avril 2018 à 11:44, modifications mercredi 4 avril 2018 à 10:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !