Société

Indonésie : Quatre homosexuels risquent 100 coups de fouet en public

Les quatre hommes suspectés d’être homosexuels ont été arrêtés dans la région d’Aceh qui applique encore la charia. Il risquent jusqu’à 100 coups de fouet en public.

Protestation d’Human Right Watch

C’est une région d’Indonésie où la situation est particulièrement problématique pour les populations LGBT. Quatre hommes viennent d’en faire l’expérience après avoir été arrêté pour un comportement homosexuel. Dans cette région qui a rétabli la charia en 2015, la punition serait de 100 coups de fouet en public. Un châtiment qui constitue un acte de torture d’un point de vue du droit international. Graem Reid, le responsable du programme LGBT+ au sein de Human Right WAtch tire la sonnette d’alarme.

Ces raids et détentions arbitraires sont renforcés par le code criminel abusif et discriminatoire de la région d’Aceh. Les autorités doivent relâcher ces quatre personnes et les protéger.

Ces dernières années, les cas de violence se sont multipliés. Un salon de coiffure a ainsi été perquisitionné récemment. Un homme et une femme transsexuelle ont été arrêtés et remis à la police de la charia. En mai 2017, deux hommes avaient reçu 100 coups de cane en public pour avoir eu des relations sexuelles.

Publié le mercredi 4 avril 2018 à 12:01, modifications mercredi 4 avril 2018 à 10:49

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !