Société

Etam : Un magasin accusé d’avoir discriminé une femme voilée

Une jeune étudiante voilée affirme avoir été victime de discrimination à l’embauche par la responsable d’un magasin Etam. Une polémique à laquelle l’enseigne n’a pas tardé à réagir.

C’est sur les réseaux sociaux que cette étudiante a décidé de partager son histoire. A la recherche d’un travail, elle explique s’être rendue dans un magasin Etam de Montpellier afin d’y déposer sa candidature. Mais l’accueil qu’elle a reçu a été glacial. En effet, la jeune femme affirme avoir été victime de discrimination à l’embauche à cause de son voile.

Ainsi, elle explique notamment :

Je suis rentrée dans un magasin pour déposer mon CV et ma lettre de motivation, je suis rentrée, souriante.

Mais très vite, la responsable de ce magasin Etam lui aurait reproché de porter le voile :

Et là, elle me regarde et me dit : “J’espère que c’est une blague, vous n’êtes pas sérieuse ? Vous êtes voilée et vous me demandez un travail, alors que c’était la journée de la femme il y a même pas deux jours !”

Et d’ajouter :

Elle m’a dit : “Déjà, vous ne vous présentez pas comme ça dans mon magasin pour demander une embauche. Vous devez enlever votre voile avant de rentrer. Je suis désolée, mais je n’accepte pas les voilées.”

La responsable de magasin mise à pied

L’affaire ne tarde pas à faire le buzz sur Twitter, où le témoignage de la jeune étudiante a été très commenté et partagé. Ainsi, nombreux sont ceux qui appellent désormais au boycott de la marque Etam. Face à la polémique, l’enseigne n’a pas tardé à réagir.

Le directeur général d’Etam s’est ainsi exprimé sur Twitter.

La marque a également publié un communiqué afin de condamner le comportement de sa responsable de magasin.

La manière dont elle a été reçue par la responsable du magasin (…) ne respecte pas nos valeurs. Nous avons présenté nos excuses auprès de la personne concernée (…), qui a rapidement été contactée par nos équipes.

L’enseigne précise également qu’une enquête interne a été ouverte et que la responsable du magasin de Montpellier a été mise à pied à titre conservatoire.

Selon les informations du Parisien, la jeune étudiante voilée souhaite quant à elle porter plainte.

Publié le jeudi 14 mars 2019 à 15:50, modifications jeudi 14 mars 2019 à 15:50

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct