Santé

Un algorithme vous dit quand et en quelle quantité il faut consommer du café pour se réveiller

À travers un algorithme très précis, on peut désormais savoir quand et en quelle quantité consommer du café pour être le plus réveillé possible.

Avez-vous parfois l’impression que votre pause café peine à vous réveiller ? Ce ne sera désormais plus le cas, car une équipe de scientifiques a mis au point un algorithme permettant de prédire quelle quantité de café est la plus optimale pour vous donner de l’énergie, ainsi que l’heure de la journée à laquelle il faut la consommer.

Une étude très sérieuse

Cette étude très sérieuse émane du commandement de la recherche médicale et des matériels de l’armée américaine (U.S. Army Medical Research and Materiel Command), rien que ça ! Les scientifiques ont ainsi élaboré un algorithme, basé sur des individus en situation de privation de sommeil. Le fruit de cette recherche pourra ainsi être utilisé dans un cadre militaire, mais également civil.

On le sait depuis longtemps, la caféine est un moyen particulièrement efficient pour se tenir éveillé, notamment lors de grandes journées de travail, ou lorsqu’on est en manque de sommeil. Les scientifiques de l’armée américaine se sont ainsi basés sur un modèle déjà existant qui permet de prédire la réactivité d’un individu en fonction de trois paramètres : sa durée de sommeil, ses heures de travail et la quantité totale de caféine qu’il consommera pendant la journée.

Cette réactivité a ensuite été mesurée à travers l’étude des temps de réponse à des stimuli visuels. Ainsi, le manque de sommeil diminue cette réactivité, tandis que la caféine a tendance à l’augmenter. Enfin, ce modèle mathématique a été agrémenté d’un autre algorithme prenant en compte l’heure à laquelle le café est consommé pour optimiser les temps de réponse.

Une étude comparative

Après avoir mis au point ce modèle statistique, les scientifiques ont comparé leur résultat à ceux de plusieurs études menées entre 2004 et 2017. Ces dernières s’étaient ainsi basées sur l’analyse du comportement de plusieurs personnes dont le temps de sommeil a été réduit ou supprimé. Leur vitesse de réaction avait ensuite été étudié après une consommation de caféine.

Les chercheurs ce sont ainsi rendus compte qu’en augmentant régulièrement la dose de caféine pour des sujets en manque chronique de sommeil, leur efficacité aux tests de réactivité augmente de 64% par rapport à une dose identique administrée tous les jours.

Le directeur de l’étude Jaques Reifman note toutefois que l’algorithme présente des failles. Ainsi, par exemple, il ne prend pas en compte les spécificités des individus qui ingèrent le café.

Publié le jeudi 14 juin 2018 à 9:51, modifications jeudi 14 juin 2018 à 18:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !