Santé

La Thaïlande éradique la transmission du VIH de la mère à l’enfant

La Thaïlande devient le premier pays asiatique à éliminer la transmission du VIH de la mère vers l’enfant. L’OMS parle d’une véritable victoire.

Dans ce pays et selon l’Organisation des Nations Unies, ce sont 500 000 personnes qui vivent avec le Sida pour une population de 68 millions d’habitants. Depuis un quart de siècle, la Thaïlande a réalisé des progrès remarquables puisque dans les années 90, ce sont plus d’un million de personnes qui étaient séropositives.

La Thaïlande a montré au monde que le VIH peut être vaincu

S’est félicité Poonam Khetrapal Singh, le responsable à l’OMS de la région de l’Asie du Sud-Est.

Selon le gouvernement thaïlandais, le nombre de bébés nés avec le VIH est passé de 1000 en l’an 2000 à 85 en 2015.

Jusqu’ici, seul Cuba était parvenu à éliminer cette transmission dans le monde. En Europe, l’Arménie et le Belarus se sont ajoutés à cette liste, très récemment.

Depuis 2000, la Thaïlande est l’un des premiers pays dans le monde à délivrer gratuitement des traitements à toutes les femmes enceintes qui sont porteuses du VIH. Cette action a permis de réduire considérablement les risques de transmission, voir de les supprimer totalement.

Le dépistage pendant la grossesse est pratiqué de façon systématiques, même dans les contrées les plus retirées du pays.

L’Organisation Mondiale de la Santé parle d’une « réussite remarquable » pour ce pays d’Asie du Sud-Est qui a été frappé de plein fouet par l’épidémie dans les années 1990.

Publié le mercredi 8 juin 2016 à 14:36, modifications mercredi 8 juin 2016 à 14:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !