Santé

Sida : Un nouveau traitement très prometteur a été découvert

C’est une bonne nouvelle pour les malades du Sida car des scientifiques français et américains ont découvert un nouvel anticorps qui serait efficace contre le virus. Un essai clinique sur l’être humain devrait normalement être lancé dans le courant de l’année 2018.

Ce sont des chercheurs du groupe pharmaceutique Sanofi et des Instituts Nationaux Américains de la Santé, qui ont travaillé ensemble pour développer un triple antiviral. Ce dernier est particulièrement efficace pour prévenir et traiter le virus du Sida. Le nouvel anticorps a d’ores et déjà été testé sur des singes, et devrait être testé sur des humains dès l’année prochaine.

Alors de quoi s’agit-il exactement ? On vous explique !

Un traitement plein d’espoir

C’est dans la revue américaine Science que nous avons découvert l’existence de ce nouvel anticorps très prometteur. En effet, mercredi dernier, la revue expliquait que ce traitement innovant avait permis de protéger des singes contre le VIS, le virus simien du Sida. Et qu’il avait également permis de protéger les animaux des souches du virus de l’immunodéficience humaine, c’est-à-dire du VIH.

La prochaine étape est donc de mener un essai clinique de phase 1 sur des humaines. C’est Sanofi qui va s’en charger, dès 2018, après avoir sélectionné des êtres humains. Certains seront des volontaires en bonne santé, et d’autres seront infectées par le VIH. L’objectif est tout simplement de déterminer l’innocuité et l’efficacité de cette nouvelle molécule.

Les expérimentations sur les singes

Avant d’envisager de tester la molécule sur l’être humain, de nombreux tests ont été réalisés sur les singes. Les chercheurs ont ainsi traité trois groupes de huit singes. Les deux premiers avec respectivement de simples anticorps (VRC01 et PGDM1400) et le troisième groupe avec le triple anticorps.

Les résultats sont impressionnants. En effet, cinq jours après ces injections, les 24 animaux ont été exposés à deux souches du virus simien du Sida et à une combinaison de VIH. La majorité des animaux des deux premiers groupes, cinq et six sur huit, ont été infectés. Mais en revanche, et c’est à que ça devient très intéressant, AUCUN animal du troisième groupe n’est tombé malade !

Une traitement prometteur

Ce nouvel antiviral  a donc permis de neutraliser 99% des plus de 200 différentes souches du VIH-1, ce qui est tout simplement incroyable. C’est la meilleure protection contre le virus du Sida jamais observée en laboratoire. Le responsable scientifique du laboratoire Sanofi, Gary Nabel, également auteur principal de ces travaux, a ainsi déclaré :

Cette approche a le potentiel d’améliorer la protection contre le VIH et constitue également une fondation pour de nouveaux traitements contre le cancer et des maladies auto-immunes et infectieuses.

Il va falloir suivre ces essais de près, car c’est un nouvel espoir pour les malades

Publié le samedi 23 septembre 2017 à 12:22, modifications samedi 23 septembre 2017 à 11:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !