Santé

Royaume-Uni : “Mon addiction au sexe m’a presque conduite au suicide”

Rencontres aléatoires, sexe en public… l’addiction au sexe de Jace Downey a failli la pousser au suicide.

Une femme britannique aurait pu mourir de son addiction au sexe. Cela l’a mené à faire des actions dont elle ne se serait jamais pensée capable. Jusqu’à considérer très sérieusement le suicide.

Une check-list avant de se suicider

C’est l’histoire d’une miraculée. Jace Downey, une Britannique de 30 ans, violée par son père quand elle était enfant, addict au sexe et au bord du suicide. Pendant longtemps, elle a cumulé les expériences sexuelles sans limites, dangereuses et qui auraient pu la tuer confie-t-elle à nos confrères du Sun.

Pour moi le sexe n’était presque jamais agréable. J’allais conduire pour aller voir quelqu’un. Je pensais à faire demi-tour et finalement j’y allais

confie-t-elle au quotidien.

La jeune femme enchaîne pendant plusieurs années les rencontres avec des inconnus, sans dire à personne où elle va. Elle risque même son avenir professionnel en regardant des films pornographiques sur son lieu de travail. Jace Downey a même des relations sexuelles en public…

Abusée par son père quand elle était enfant

En 2014, elle atteint un nouveau stade. Elle commence à remplir une liste des choses qu’elle veut faire avant de se suicider.

Je pensais, si ça donne l’impression que je suis morte de façon naturelle, les gens penseront que je n’ai pas eu de chance, mais personne ne sentira de peine ou de culpabilité.

C’est à ce moment-là qu’elle a eu un déclic. La jeune femme réalise qu’elle souffre d’une addiction et décide de faire quelque chose contre sa situation. C’est lors de sa première réunion pour addict, que  Jace Downey a commencé à comprendre pourquoi elle s’était retrouvée dans cette situation. Son père qui souffrait d’une addiction à l’alcool aurait aussi abusé d’elle alors qu’elle avait entre 5 et 7 ans. Un jour, alors qu’il avait arrêté ses agissement, la jeune femme se rend compte qu’elle réprimait alors complètement ces événements de sa mémoire. Faire une thérapie lui a de fait permis de comprendre et d’avancer.

Depuis, elle a réussi à reprendre sa vie en main. Alors qu’elle pensait rester célibataire pendant un long moment, elle a finalement pu retrouver l’amour.

J’avais commencé à voir le sexe comme une mauvaise chose. Et je me suis rendue compte que c’était une erreur. Cela fait partie de qui nous sommes

conclut-elle.

Publié le mercredi 7 mars 2018 à 12:39, modifications mercredi 7 mars 2018 à 11:23

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !