Santé

Mort de Naomi à Strasbourg : le manque de moyens dans le viseur

Patrick Pelloux, président de de l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF) dénonce une affaire épouvantable.

Des graves problèmes dans l’organisation des secours

Naomi Musenga est morte le 29 décembre 2017 dans des circonstances tragiques. Un appel au SAMU durant lequel elle reçoit une réponse moqueuse d’une opératrice désormais suspendue. Cinq heures plus tard, elle réussit finalement à joindre les urgences médicales. Victime d’une infarctus, elle s’était retrouvée à l’hôpital ou elle est morte quelques heures plus tard. Une histoire “épouvantable” selon Patrick Pelloux, le président de l’Association des médecins urgentistes de France qui a témoigné dans le Parisien. Pour lui c’est l’occasion d’entamer un véritable travail de réflexion sur les secours en France.

Pour faire comprendre de la difficulté de la situation, il pointe que l’on trouvait huit millions de passages aux urgences en 1988. Aujourd’hui, il y en a 21 millions.  Mais, dans le même temps, les infrastructures n’ont pas ou peu évolué. Ou pas de la bonne façon. On aurait appliqué une logique de “call-centers” aux secours selon lui.

Les appels au SAMU ont, dans le même temps, plus que triplé. En clair, un Français sur trois passe chaque année par lui, mais nous n’avons pas redimensionné les centres d’appel pour répondre à l’ampleur de la demande. Il s’agit de véritables call-centers.

Pour les patients, les conséquences sont tangibles avec une prise en charge moins rapide et moins qualitative. Il y a aussi le risque de faire des erreurs comme ce fut le cas à Strasbourg. Pour l’enquête, il précise, qu’il faudra notamment établir depuis combien de temps elle travaillait et combien d’appels elle avait reçu.

On a des soignants épuisés, stressés, en burn-out, qui deviennent détachés de la souffrance du patient. ll faut recruter massivement du personnel dans les centres de régulation.

Enfin, il pointe l’obligation de formation. Notamment pour les personnes qui reçoivent les appels.

Publié le vendredi 11 mai 2018 à 8:36, modifications vendredi 11 mai 2018 à 8:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !