Santé

Etats-Unis : la mortalité due au cancer en forte baisse depuis 25 ans

La mortalité liée au cancer aux États-Unis a chuté de 25% depuis un pic en 1991, selon un rapport.

Bonne nouvelle : le cancer tue de moins en moins de personnes aux USA. Ce recul de la mortalité est dû à une diminution constante du tabagisme. A cela, s’ajoutent les avancées médicales dans la détection précoce des tumeurs et leurs traitements.

Cette baisse équivaut à 2,1 millions de décès en moins entre 1991 et 2014, précise le rapport annuel de l’American Cancer Society (ACS) publié jeudi 5 janvier dans la revue médicale CA (Journal for Clinicians).

Le nombre de décès chute pour les principaux cancers

Le rapport de l’ACS pointe également une très forte diminution de la mortalité pour les quatre cancers les plus fréquents : poumon, sein, prostate et cancer colorectal. Ainsi le taux de décès dus au cancer du poumon a chuté de 43% entre 1990 et 2014 chez les hommes, et de 17% de 2002 à 2014 chez les femmes.

Pour le cancer du sein, la mortalité a baissé de 38% entre 1989 et 2014. La diminution est encore plus fulgurante pour le cancer de la prostate avec 51% de décès en moins de 1993 à 2014. Le taux de mortalité liée au cancer colorectal a plongé dans les mêmes proportions, de 51% entre 1976 et 2014 chez les deux sexes.

Le cancer reste la deuxième cause de mortalité aux Etats-Unis. La première étant les maladies cardio-vasculaires. La fréquence du cancer au cours des dix dernières années est restée stable chez les femmes. Elle a en revanche diminué de près de 2% par an parmi les hommes. Tandis que le taux de mortalité de cette “maladie du siècle” a baissé d’environ 1,5% annuellement chez les deux sexes.

Des disparités entre les sexes

Le rapport pointe aussi qu’hommes et femmes sont très inégaux face au cancer. Toutes formes confondues, la fréquence de cette pathologie est 20 % plus grande chez les hommes et le taux de mortalité 40 % supérieur.

Cette différence entre hommes et femmes s’explique surtout par les facteurs de risques. Par exemple, le cancer du foie est trois fois plus fréquent chez les hommes. En effet, un plus grand taux d’infection par le virus de l’hépatite C est constaté parmi la population masculine. Ceci est souvent lié à des relations sexuelles non protégées. Les hommes sont aussi davantage affectés par le tabagisme et les abus d’alcool.

Des chiffres encore alarmants

Malgré ces statistiques encourageantes, le cancer tue toujours. Selon le rapport, il y aura 1,68 millions de nouveaux cas de cancer aux Etats-Unis en 2017. Et plus de 600 000 décès dus à cette maladie.

En France, les scientifiques évaluent à plus de 380 000 le nombre de nouveaux cas de cancers. Et à près de 150 000 le nombre de décès en 2015.

Publié le vendredi 6 janvier 2017 à 12:44, modifications vendredi 6 janvier 2017 à 10:57

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top