Santé

Boire trop de café augmenterait le risque d’Alzheimer

Si vous avez tendance à boire trop de café, il va peut-être falloir réduire votre consommation, si l’on en croit les résultats de l’étude menée par des chercheur espagnols et suédois, qui identifie la consommation de café comme un facteur de risque de la maladie d’Alzheimer.

Boire du café, bonne ou mauvaise idée ? Si cela peut être bon pour votre cœur en revanche, cela augmenterait le risque d’Alzheimer. C’est le résultat d’une nouvelle étude menée à Barcelone.

Danger pour ceux présentant un début d’Alzheimer

C’est une étude très sérieuse menée par l’université de Barcelone en Espagne et celle de Solna en Suède. Selon les chercheurs, boire plus de trois tasses de café par jour augmenterait les symptômes neuropsychiatries chez ceux souffrant déjà d’un début d’Alzheimer. Pour faire cette découverte, ils ont fait boire du café à des souris dont une partie souffrait d’une mutation génétique. Celle-ci les prédisposait à des troubles cognitifs lis à la démence.

L’étude a duré 7 mois avec de l’eau ou l’équivalent de trois tassés de café par jour. Au final, les souris du deuxième groupe ont développé de la néophobie, la peur de la nouveauté et d’autres comportements liés à l’anxiété. Le Docteur Lydia Giménez-Llort, psychiatre à l’Université autonome de Barcelone et principale auteure de cette étude, explique à Féminin Actu : 

Nos observations suggèrent qu’une exacerbation des signes semblables à ceux des symptômes psychologiques et comportementaux des démences (SPCD) puisse en partie interférer avec les effets bénéfiques de la caféine sur le cerveau.

Publié le lundi 16 avril 2018 à 19:12, modifications lundi 16 avril 2018 à 15:53

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !