Santé

Les baumes à lèvres sont-ils réellement dangereux pour la santé ?

Les baumes à lèvres sont-ils vraiment dangereux pour la santé ? C’est ce qu’il semblait ressortir du magazine Que Choisir, qui révélait que plusieurs produits renfermaient des substances nocives. Que faut-il vraiment en penser ? Minute News revient sur la polémique.

Il y a quelques semaines, dans son dernier numéro, le magazine Que Choisir alertait les consommateurs sur les baumes à lèvres. Selon le magazine, dix marques de sticks labiaux étaient épinglées car la composition de leurs produits était douteuse. En effet, la composition des baumes à lèvres dissimuleraient des allergènes, des composés cancérogènes et des perturbateurs endocriniens. De quoi faire peut aux consommateurs !

En effet, nous sommes nombreux à utiliser régulièrement ces produits. Et les conclusions apportées par le magazine étaient claires : les composants sont toxiques en cas d’ingestion. Ce qui est tout de même très problématique pour un baume à lèvres, il faut bien l’avouer !

Pourtant, il semblerait que les conclusions du magazine soient remises en cause. Il faudrait en effet, les nuancer.

Que dit l’étude Que Choisir ?

L’étude du magazine Que Choisir s’est intéressée à 21 baumes à lèvres. Ce sont des produits qui sont commercialisés en France. Et pour chaque produit, des enquêteurs ont détaillé la composition des baumes à  lèvres. L’objectif était notamment de découvrir la présence de substances indésirables. Nous parlons ici des fameux perturbateurs endocriniens, des allergènes, des hydrocarbures saturés d’huile minérale et des hydrocarbures aromatiques d’huile minérale. Ces dernières sont issues du pétrole et se retrouvent notamment dans la cire qui forme la structure du baume à lèvre.

La conclusion de l’étude est on ne peut plus claire. En effet, les résultats indiquent que sur les 21 baumes à lèvres étudiés, 10 contiennent des substances potentiellement dangereuses. On semble donc pouvoir en tirer la conclusion suivante : les baumes à lèvres sont dangereux pour la santé. Mais il ne faut pas aller trop vite en besogne !

Des résultats fortement exagérés

Le magazine Que Choisir estime que ces huiles minérales notamment, ne sont certes pas dangereuses lorsqu’elles sont appliquées sur la peau, mais qu’elles le deviennent lorsqu’elles sont ingérées. Il semble que l’étude du magazine Que Choisir ne soit pas complète. En effet, les concentrations de ces substances considérées comme nocives ne sont pas indiquées dans cette étude.

Il faut en outre savoir qu’en mars dernier, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) souligne que malgré les nombreuses recherches qui ont été menées, les huiles minérales ne présentent aucun danger pour la santé humaine.

L’agence sanitaire fixe une dose sans effet nocif observable à 19 milligrammes par kilo de poids corporel par jour. On se rend très vite compte qu’il serait impossible de dépasser cette dose journalière avec un baume à lèvres ! Donc a priori, même si de très faibles quantités sont ingérées, ce n’est pas dangereux

Et les perturbateurs endocriniens ?

Le magazine Que Choisir pointe également du doigt la présente de BHT (hydroxytoluène butylé ou E321) dans plusieurs sticks à lèvres. L’étude affirme que le BHT est un perturbateur endocrinien mais qu’il n’est pas le plus dangereux. Erreur ! En réalité, le BHT ne fait pas partie de la liste des perturbateurs endocrinien!

Il existe donc plusieurs zones d’ombre dans l’étude de Que Choisir. À ce jour, les conclusions concernant les baumes à lèvres sont donc difficiles à tirer…

Publié le mercredi 27 septembre 2017 à 14:11, modifications mercredi 27 septembre 2017 à 12:05

Vidéos relatives

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top