Actualité

Salah Abdeslam : Son transfert en France suspendu

Salah Abdeslam est maintenu en détention à la prison de Bruges. La Justice belge « suspend sa remise à la France, mais n’en remet pas en cause le principe » vient d’indiquer dans un communiqué, Jean-Jacques Urvoas, le Garde des Sceaux.

Alors que Salah Abdeslam est incarcéré depuis le 18 mars, après quatre mois de cavale, dans le quartier de haute sécurité de la prison de Bruges, son transfert vers la France devait avoir lieu rapidement.

Coup de théâtre, selon les déclarations faites jeudi 7 avril par son avocat, maître Sven Mary, Salah Abdeslam doit encore être entendu par la police belge dans le cadre d’enquêtes en cours. En effet, il doit être interrogé sur la fusillade qui a éclaté le 15 mars dernier dans la commune bruxelloise de Forest, alors qu’une opération de police franco-belge, liée aux attentats de Paris, avait dégénéré.

Il sera remis à la France d’ici plusieurs semaines […] et il doit encore être entendu dans un autre dossier.

A précisé aux journalistes Sven Mary l’avocat du terroriste, rapporte l’AFP. L’information a été relayée par le Garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, ce vendredi 8 avril.

Le terroriste fait l’objet de deux procédures à la fois en France et en Belgique.

En France, il est sous le coup d’un mandat d’arrêt européen depuis le 19 mars et le 31 mars la justice belge avait donné son accord de principe pour sa remise aux autorités françaises.

En Belgique,

les effets du mandat d’arrêt émis à l’encontre de Salah Abdeslam par le juge d’instruction ont été prolongés par la justice belge le 7 avril, au regard des nécessités de l’enquête conduite en Belgique.

Le 15 mars à Forest, une perquisition de routine s’était transformée en une intervention antiterroriste. Les forces de l’ordre avaient ouvert le feu dans une planque où étaient retranchés l’algérien Mohamed Belkaïd, complice présumé d’Abdeslam ainsi que deux hommes qui s’étaient enfuis. Dans ce dossier, Salah Abdeslam est soupçonné d’être l’un des fuyards de cet appartement.

Cependant, la France pourrait demander une « remise temporaire » de Salah Abdeslam avant son transfert définitif de Belgique. Cela permettrait son interrogatoire et sa mise en examen.

Le feuilleton judiciaire français de Salah Abdeslam ne fait que commencer.

Publié le vendredi 8 avril 2016 à 12:56, modifications vendredi 15 avril 2016 à 10:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !