Politique

La rentrée du Gouvernement s’annonce très chargée…

Emmanuel Macron a réuni son Gouvernement lundi matin à l’Elysée pour définir la ligne de conduite de cette rentrée placée sous tension. Le message est clair et les volontés limpides : les réformes seront rapidement attendues, et le travail commence immédiatement ! Zoom sur ce séminaire gouvernemental placé sous le signe du volontarisme…

C’est la rentrée… et pour le Gouvernement aussi !

Et oui, c’est bientôt la rentrée. Et pas seulement pour nos chères petites têtes blondes… En effet, Emmanuel Macron et son Gouvernement sont de retour de vacances. Des vacances courtes mais méritées… Toujours est-il que le programme de cette rentrée est très chargé. Car le moins que l’on puisse dire, c’est que trois mois après son arrivée à l’Elysée, Emmanuel Macron a du pain sur la planche…

Dès lundi matin, Emmanuel Macron a donc décidé de réunir son Gouvernement à l’Elysée, lors d’un séminaire Gouvernemental. Il souhaite le guider et l’aider à affronter la rentrée qui se fera sous tension. En effet, le Président de la République est en forte chute dans les sondages, et il a bien l’intention de tout faire pour que ça change. Pas question de perdre du temps ! Le mot d’ordre est simple : le volontarisme. Il faut engager les réformes rapidement pour répondre aux nombreuses attentes des citoyens français.

La réforme du droit du travail

Emmanuel Macron met donc son Gouvernement au travail dès cette semaine. Ce jeudi en effet, les ordonnances réformant le droit du travail seront présentées. Et le dossier n’est pas simple car très peu populaire et surtout très décrié… Peu importe, il faut s’y mettre et le Président de la République ne reculera pas sur ce sujet sensible. Même s’il n’est pas vraiment populaire, du moins pour l’instant…

Emmanuel Macron est très décidé. La preuve, il a déclaré lors de l’ouverture de la réunion de lundi matin, la chose suivante :

Certains prédisent le pire. Il ne faut jamais céder aux Cassandre. Certains peut-être même le souhaitent. Mais si nous sommes là, c’est pour faire, avec détermination.

Quand on vous dit qu’il est motivé, c’est un euphémisme ! Car voir sa cote de popularité chuter, avec seulement 40% de Français qui se disent satisfaits de son début de mandat. Il a donc perdu 22 points depuis son élection, ce qui est considérable. Sans compter que seulement 37% des Français l’estimeraient capable de réformer efficacement le code du travail. Le nouveau Président de la République a encore ses preuves à faire…

Des transformations nécessaires et attendues

Malgré tout, Emmanuel Macron ne reculera pas devant les changements qu’il estime nécessaire. Les Français sont frileux devant le changement, mais il est nécessaire. Edouard Philippe a d’ailleurs insisté lundi soir, après le séminaire Gouvernemental, estimant que le pays a besoin de réformes. Il a ajouté que les Français en sont conscients… Il faut selon le premier Ministre, réparer le pays, et le faire rapidement. C’est pour cette raison que le programme de travail de la rentrée est aussi chargé et conséquent.

La première réforme sera donc cette de la réforme du code du travail. Les grandes lignes du texte sont déjà connues. On sait ainsi par exemple qu’il y aura certainement une fusion des instances de représentation du personnel. Il y aura également davantage de pouvoir de négociation accordé aux entreprises. Le Gouvernement veut donner plus de liberté et de sécurité, tant à l’employeur qu’au salarié.

Mais plusieurs points sont flous, notamment concernant le montant de la hausse des indemnités de licenciement, ou encore les planchers et les plafonds des dommages et intérêts accordés par le juge en cas de licenciement abusif. Le texte des ordonnances sera présenté en Conseil des Ministres le 20 septembre, puis publié au Journal officiel. Le Parlement devra ensuite ratifier les ordonnances dans les trois mois. Et oui, ça devrait aller très vite !

Donc quel est ce programme de travail exactement ? Et bien le premier chantier, comme nous vous l’avons dit, ce sont les cinq ordonnances réformant le droit du travail. Mais ce n’est que le commencement. Car d’autres réformes vont suivre, assez rapidement d’ailleurs.

Quelles sont les autres réformes attendues ?

Ainsi, on apprend que dans le courant du mois de septembre, les travaux relatifs à la réforme de l’assurance chômage, de l’apprentissage et de la formation professionnelle vont démarrer. De même que l’étude des mesures relatives aux travailleurs indépendants qui devrait se faire dans la foulée.

On sait également qu’il y aura un plan d’envergure pour le logement, des assises de la mobilité en matière de transports. Le baccalauréat sera également dans la ligne de mire, avec une réforme pour permettre une meilleure orientation des étudiants.

Bref, il y a beaucoup de choses qui devraient se décider dans les semaines à venir. Et pourtant, les Français estiment que ça ne va pas assez vite…

Des réformes trop lentes ?

Suite à l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, les Français étaient en attente de réformes concrètes et rapides. Mais il semble que la situation ne change pas assez rapidement selon les citoyens. Le porte-parole du Gouvernement a concédé que le mois de juillet avait été très budgétaire, mais il ne faut pas se précipiter. Il faut tout préparer avec une certaine cohérence, pour ne pas faire n’importe quoi. Sur ce point-là, on ne peut pas vraiment contredire la stratégie Gouvernementale… D’autant plus que les Français sont un peu contradictoires dans leur manière de penser.

Les français n’aiment pas les réformes

Les Français attendent donc avec impatience des réformes. Mais en même temps, force est de constater qu’ils n’aiment pas les réformes ! C’est donc plutôt compliqué d’avancer si les électeurs demandent des réformes mais qu’ils descendent dans la rue lorsqu’elles sont mises en place… Bref, on sent que cette rentrée ne va pas être simple pour Emmanuel Macron et son Gouvernement.

Quoiqu’il en soit, la ligne de conduite est limpide, et surtout clairement affichée par le Président de la République. Le volontarisme et l’action sont les points clés de l’action Gouvernementale. Il va falloir patienter pour voir ce que les réformes attendues donneront dans les semaines à venir… A suivre !

 

Publié le mardi 29 août 2017 à 10:33, modifications mardi 29 août 2017 à 10:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !