Politique

Présidentielle 2017 : Jean-Luc Mélenchon met en garde : « Vous allez cracher du sang »

Mélenchon veut « mettre en garde » contre la « catastrophe » Marine Le Pen, Emmanuel Macron ou François Fillon.

Tous dans le même sac ! Jean-Luc Mélenchon a fustigé ses principaux concurrents, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon lors d’un meeting à Lille mercredi 12 avril.

Si vous élisez ces trois-là, vous allez cracher du sang ! Voila ce qu’ils ont mis à l’ordre du jour.

Ainsi, pour le candidat de la France insoumise, ses adversaires proposent soit « l’ubérisation généralisée » soit « le Moyen Age ».

Les réunissant tous les trois en un « ils » général, il a également reproché à ses concurrents leur « indifférence en béton armé à la nature ».

Il a rappelé qu’aucun d’entre eux ne prévoyaient de sortir du nucléaire alors que lui a mis cette mesure au cœur de son programme.

La « catastrophe » Marine Le Pen, Emmanuel Macron ou François Fillon.

Je veux vous mettre en garde pour que vous compreniez la catastrophe qu’ils sont en train d’organiser.

A poursuivi le candidat, affirmant porter « un discours moral sur la vie ».

Dans une interview au Point, François Hollande s’inquiétait lui, de la montée en puissance du candidat de la France insoumise :

Il y a un péril face aux simplifications, face aux falsifications, qui fait que l’on regarde le spectacle du tribun plutôt que le contenu de son texte.

A l’occasion de ce rendez-vous dans le Nord, qui a, selon ses organisateurs, rassemblé quelques 25 000 personnes, dont plusieurs centaines à l’extérieur de la salle du Grand palais de Lille, Jean-Luc Mélenchon s’en est aussi pris à ceux qui lui ont attribué l’étiquette de communiste.

Qu’est-ce qu’ils ont contre les communistes ? Je n’ai jamais été membre du Parti communiste.

S’est il offusqué en ajoutant «  il y a de nombreux communistes qui ont fait notre campagne ».

En effet, en meeting mardi soir, Emmanuel Macron et François Fillon avaient tous deux fustigé le candidat de La France insoumise. Ils l’avaient qualifié de « révolutionnaire communiste » pour le premier et pointé son « programme communiste » pour le second.

Ainsi, face aux nombreuses attaques, le moment est crucial pour Jean-Luc Mélenchon.

Beaucoup se questionnent quant à sa faculté à surfer sur sa dynamique jusqu’à l’élection présidentielle ?

Certains se demandent si ses sympathisants resteront jusqu’au bout malgré un programme radical qui peut inquiéter ?

 

Publié le jeudi 13 avril 2017 à 12:24, modifications jeudi 13 avril 2017 à 12:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !