Politique

Le nouveau nom du Front National est-il déjà connu ?

Le parti politique pourrait être rebaptisé L'Alliance Patriote et Républicaine

L’avenir du Front National est remis en question depuis l’échec de Marine Le Pen, et le parti politique pourrait bien changer de nom rapidement…

Le Front National va-t-il définitivement disparaître après l’échec à l’élection présidentielle ? Car les résultats du 7 mai ont été une immense déception pour les Frontistes qui espéraient voir Marine Le Pen dépasser les 40%. Son score pourrait bien marquer le début de la fin du parti politique, qui sera prochainement rebaptisé.

Un nouveau départ

Le Front National jouit d’une image très négative, et malgré les efforts de Marine Le Pen, il semble difficile de transformer les valeurs véhiculées par le parti politique. La femme politique a fait preuve de stratégie pour adoucir ses propos et tenter de donner une nouvelle image plus positive au parti politique fondé par son père il y a plus de 40 ans. Malheureusement, ça n’a pas suffi, et il est temps pour le Front National de procéder à quelques changements importants.

Un nouveau départ donc pour le parti politique de Jean-Marie Le Pen, qui bénéficie d’une image trop négative dans notre pays. Quelques minutes après l’annonce de la victoire d’Emmanuel Macron, Marine Le Pen a reconnu sa défaite dans un discours bref. Mais en analysant ses propos, on se rend compte que la femme politique ne parle pas du Front National, mais de l’Alliance Patriote et Républicaine…

Alors que faut-il comprendre ? Est-ce le nouveau nom du Front National ? Ne tirons pas de conclusions trop hâtives car il y a plusieurs possibilités qui ont été évoquées. Faisons un point !

Une déclaration de Marine Le Pen

C’est donc le soir du second tour de l’élection présidentielle, qui a vu Emmanuel Macron élu Nouveau Président de la République, que Marine Le Pen a déclaré la chose suivante :

Par ce résultat historique et massif, les Français ont désigné l’Alliance patriote et républicaine comme la première force d’opposition au projet du nouveau Président.

La femme politique est consciente de son échec, et souhaite en tirer les conclusions, afin de poursuivre son travail et de s’imposer sur la scène politique française comme un contre-pouvoir. Mais il va falloir changer quelques petites choses pour y parvenir, et elle le sait !

Cependant, ce n’est pas aussi facile qu’on peut le penser. Modifier et bouleverser un parti politique ancré dans la vie politique française depuis plus de 40 ans ne se fait pas en deux minutes. Et il va falloir du temps, et surtout un accord avec les militants, pour pouvoir avancer intelligemment…

Quoiqu’il en soit, il faudra avancer, et savoir tirer les conclusions de cet échec électoral. Marine Le Pen le sait, et elle n’est pas la seule ! Ils sont nombreux à être conscient du besoin de renouvellement que les Français ressentent, et pas seulement pour le Front National…

Des conclusions importantes

En effet, la candidate frontiste, qui n’est pour le moment plus Présidente de son parti politique, a présenté le premier tour de l’élection présidentielle comme une décomposition majeure de la vie politique française. Il faut dire que les plus grands partis qui ont marqué le paysage politique depuis si longtemps, ont été éliminés. Nous pensons bien évidemment au parti socialiste et aux Républicains car leur échec prouve bien que le paysage politique français a bel et bien changé. Il faut un renouveau, et le Front National n’échappe pas à la règle.

Marine Le Pen a également ajouté que le second tour de cette élection devait être vu comme une recomposition politique autour d’un clivage entre les mondialistes d’un côté, et les patriotes de l’autre. Et là encore, le Front National souhaite faire partie de ce jeu. Marine Le Pen compte bien aider le parti politique à trouver sa place, et sait qu’il faudra opérer plusieurs changements pour y parvenir.

On le comprend donc, Marine Le Pen ne parle pas vraiment du Front National, parti politique créé en 1972. Le seul moment où elle a véritablement évoqué le FN, c’est pour parler de sa transformation à venir :

Le Front national doit se renouveler afin d’être à la hauteur de cette opportunité historique et des attentes des Français. Je proposerai donc d’engager une transformation de notre mouvement afin de constituer une nouvelle force politique. J’appelle tous les patriotes à nous rejoindre.

Un renouvellement nécessaire

Florian Philippot, alors présent sur TF1, a rapidement confirmé les propos de Marine Le Pen. Il a évoqué un renouvellement du parti politique, et surtout un changement de nom. Mais le numéro 2 du Front National a laissé planer le suspense, n’en disant pas plus pour le moment.

On attend donc de connaître le nouveau nom du FN. Et il se pourrait bien que le Front National devienne, l’Alliance Patriote et Républicaine.

En effet, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan ont utilisé cette appellation dès le 29 avril dernier, date à laquelle le candidat de Debout la France a rejoint les rangs du Front National.

Une expression orientée

L’Alliance Patriote et Républicaine pourrait donc très bientôt voir le jour. Et d’un point de vue sémantique, c’est plutôt bien choisi car on retrouve des termes importants pour le parti politique. D’ailleurs, Marine Le Pen les emploie à plusieurs reprises dans ses discours.

Mais il y a d’autres pistes qui sont évoquées pour le futur nom du Front National. En effet, le journal Libération a rappelé qu’au printemps 2015, Florian Philippot avait déposé Les Patriotes. On a également entendu parler du nom Les Patriotes – FN… Mais le changement de nom ne serait alors que partiel, ce qui peut être dangereux.

On évoquait également l’Union Bleue Marine, dans la lignée de la personnification autour de Marine Le Pen. Mais ce jeu serait un peu polémique à la vue des stratégies d’alliances qui ont été lancées au cours du second tour de l’élection présidentielle.

Demander l’avis des militants

Cependant, tout le monde n’est pas d’accord sur le changement de nom du Front National. C’est un parti politique très ancien, et certains militants et hommes politiques y sont très attachés. Bruno Mégret s’est rapidement exprimé sur le changement de nom du parti politique qu’il a contribué à créer. Et il ne semble pas franchement d’accord pour voir le Front National définitivement disparaître. C’est en tout cas ce qu’il a déclaré il y a quelques heures sur France Info :

Je ne laisserai pas le nom du Front national disparaître comme cela, il y aura un congrès et ce sera aux militants de décider, ce n’est pas à monsieur Philippot de décider.

Il n’y a donc aucune certitude pour l’instant. Des réunions internes au parti politique sont prévues dans quelques jours, afin de fixer une ligne de conduite claire, notamment en vue des élections législatives qui approchent à grands pas.

Une chose est certaine : il va y avoir du changement au sein du Front National, le renouvellement étant une obligation pour le parti politique à la vue du résultat obtenu à l’élection présidentielle. Alors que va-t-il se passer pour le parti politique fondé par Jean-Marie Le Pen ? Il va falloir patienter avant d’en savoir plus !

A suivre !

Publié le mercredi 10 mai 2017 à 11:26, modifications mercredi 10 mai 2017 à 10:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !