Politique

Nicolas Sarkozy répond aux accusations de Ziad Takieddine

Dans un entretien filmé et publié par Mediapart, Ziad Takieddine affirme avoir remis trois valises d’argent libyen à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy. L’ancien chef de l’Etat répond aux accusation de l’homme d’affaires et apporte un démenti formel.

Des accusations qui arrivent à point nommé à quelques jours d’une échéance électorale. Alors que Nicolas Sarkozy voit ses sondages remonter, cette affaire vient éclabousser la campagne et vient s’ajouter à la longue liste de soupçons concernant le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Comme le rapporte Le Point, dans un entretien filmé samedi 12 novembre 2016 et diffusé mardi 15 novembre 2016 par Mediapart, Ziad Takieddine affirme avoir remis à trois reprises des valises d’argent libyen à Claude Guéant et Nicolas Sarkozy entre la fin de 2006 et le début de 2007, pour un montant total de cinq millions d’euros. L’homme d’affaires franco-libanais affirme avoir personnellement remis à l’ex-président et son camp 5 millions d’euros provenant du régime Kadhafi.

Ce n’est pas la première fois que Ziad Takieddine évoque un financement libyen de la campagne de Sarkozy en 2007, sans apporter de preuve formelle, mais il ne s’était jamais personnellement impliqué dans les remises de fonds.

L’intermédiaire affirme avoir remis deux valises à Claude Guéant, dans son bureau, quand il était directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l’intérieur. Il aurait transmis une troisième valise à M. Sarkozy en personne dans son appartement privé place Beauvau. Des faits qu’il se dit prêt à raconter à la justice comme le rapporte Mediapart cité par Le Monde :

J’ai découvert des choses qui ne méritent plus d’être cachées. Je veux dénoncer l’Etat mafieux dans lequel on est en train de vivre. Je n’en peux plus.

Mardi 15 novembre 2016, et selon nos confrères du Point, Nicolas Sarkozy a opposé un :

démenti formel

Aux nouvelles accusations de Ziad Takieddine et évoque une :

Absence de crédibilité.

Thierry Herzog, avocat de l’ancien chef de l’Etat, a réagi :

Une fois encore, Mediapart tente de salir Nicolas Sarkozy par des allégations aussi mensongères aujourd’hui qu’elles ne l’étaient hier, en publiant une interview de Ziad Takieddine.

Et précise que :

L’absence de crédibilité de Ziad Takieddine a été maintes fois démontrée et il a d’ailleurs déjà été condamné à plusieurs reprises, notamment pour diffamation.

Me Herzog fait également remarquer que sur le procès verbal de Ziad Takieddine dans l’enquête ouverte après la plainte pour faux de Nicolas Sarkozy contre Mediapart, Takieddine affirmait qu’il n’avait plus rencontré Sarkozy depuis qu’il l’avait vu en novembre 2003 au ministère de l’Intérieur. Et pourtant dans l’interview à Mediapart, il évoque une remise de fonds directement à Nicolas Sarkozy peu avant l’élection de 2007.

Des poursuites judiciaires seront  engagées en réponse à cette manipulation grossière.

A ajouté Thierry Herzog.

Publié le mercredi 16 novembre 2016 à 11:42, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !