Politique

Nicolas Hulot ne sera pas candidat à l’élection présidentielle de 2017

Pour Nicolas Hulot, c’est non pour la présidentielle. Il ne sera pas candidat à l’élection de 2017.

Mardi 5 juillet, Nicolas Hulot a annoncé dans un communiqué qu’il ne sera pas candidat à l’élection présidentielle.

Je ne me sens ni suffisamment armé, ni suffisamment aguerri pour cela. Conscient de l’attente et de l’espoir que certains ont placé en moi, je ne pouvais écarter d’un revers de main cette hypothèse. Mais l’honnêteté m’oblige à ne pas nourrir plus longtemps une attente que je ne pourrai satisfaire. Ce que je veux, c’est fédérer et réconcilier ces aspirations et ces porteurs de solutions autour d’un même projet pour la France.

Il y a quelques années, il se sentait pourtant prêt. Candidat à la primaire présidentielle écologiste en 2011, il avait été battu par Eva Joly. Aujourd’hui, sa décision de non candidature est motivée par le fait de ne “pas endosser l’habit de providentiel et présidentiel”. Décrivant une “société inquiète, fragmentée et désabusée”, il plaide “un élan pour inventer un monde meilleur, plus juste et solidaire”.

Pourtant, Nicolas Hulot bénéficiait d’une majorité de signatures en faveur de sa candidature. Des sondages indiquaient un score entre 9 et 11% au premier tour de la présidentielle. Malgré une bonne image dans l’opinion publique, seulement 31% des Français souhaitait qu’il participe à l’élection selon Le Parisien. Son annonce de ne pas participer à l’élection a choqué dans son parti. David Cormand, le secrétaire national du parti écologiste, s’est montré déçu.

Pareil pour Esther Benbassa, sénatrice écologiste, qui a été plus virulente dans ses propos.

Le 20 juin, David Cormand avait affirmé sa faveur pour une candidature de Nicolas Hulot. Il affirmait que les Verts soutiendraient coûte que coûte “une candidate ou un candidat qui incarne l’écologie”. L’ancien présentateur d’Ushuaia explique qu’il continuera à promouvoir ses idées pour l’écologie dans le débat public, sans pour autant indiquer s’il soutiendra un candidat à la présidentielle en particulier.

Je veux contribuer dans les mois à venir à additionner les énergies positives de ceux qui ne se résignent pas, pour que le pays se réconcilie et reprenne confiance en lui.

Il semble vouloir retourner aux sources.

Publié le mercredi 6 juillet 2016 à 14:51, modifications mercredi 6 juillet 2016 à 15:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !