Politique

Nadine Morano : “Oui, nous avons un problème avec l’islam”

Conseillère politique de Laurent Wauquiez, Nadine Morano s’est insurgée contre un “islam aujourd’hui dévoyé par ceux qui veulent le radicaliser, par les islamistes”.

Ce lundi 12 février, au micro de Europe 1, l’eurodéputée Nadine Morano a déclaré que “cette religion (…) aujourd’hui pose un problème en France”

Une habituée des dérapages

Nadine Morano a vivement critiqué un islam qu’elle a qualifié de “dévoyé par ceux qui veulent le radicaliser, par les islamistes“. Alors que celle-ci vient d’être nommée conseillère politique de Laurent Wauquiez, elle s’est insurgée contre cette religion en affirmant qu’il fallait “mettre à terre cet islam radical, politique, que nous subissons en France, cette islamisation conquérante de ceux qui veulent ramener chez nous un mode de vie moyenâgeux et dont nous ne voulons pas.

Elle a finalement résumé son propos en affirmant que “oui, nous avons un problème avec cette religion“. Ce n’est pas le premier dérapage de l’intéressée sur ce sujet, qui a toutefois étayé son propos en déclarant que les problèmes posés par l’islam sont très divers. Elle a ainsi évoqué des “problèmes d’organisation, de financement des mosquées, de prêches“. Elle voit également la preuve de ce dysfonctionnement dans la politique actuelle d’Emmanuel Macron, qui souhaite structurer davantage l’islam de France.

Un “contrôle” nécessaire

Nadine Morano s’est également insurgée contre la prolifération incontrôlée des mosquées depuis des années : “Il y avait une centaine de mosquées dans les années 70, il y en a 1.500 aujourd’hui. Nous ne savons pas exactement combien de lieux de prière. Cela pose un problème quand il n’y a pas de contrôle sur la manière dont c’est prêché à l’intérieur.

Elle a également affirmé qu’aucune mesure stricte n’était encore prise pour fermer les mosquées salafistes. Pour la conseillère de Laurent Wauquiez, la seule solution possible pour remédier à ce problème, c’est un raffermissement de l’autorité de l’Etat : “Il faut que l’autorité de l’État reprenne ses droits dans les quartiers et que cette religion qui aujourd’hui pose un problème en France, il faut le dire.

Enfin, Nadine Morano a également abordé le problème du voile. Celle-ci affirme ainsi qu’elle a grandi “dans un quartier populaire où on ne voyait pas de voile“, et compare son passé à la situation actuelle qu’elle juge catastrophique. Le voile serait ainsi devenu “un instrument de soumission de la femme.”

A la question d’un journaliste sur le fait que certaines femmes souhaitent porter le voile, Morano a répondu que cet argument était le fruit d’une véritable “propagande“. En effet, selon elle “La grande majorité des filles n’ont pas envie de cacher leurs cheveux. En trente ans, en France, on a vu la situation se dégrader sur la condition des femmes dans ces quartiers.”

Publié le lundi 12 février 2018 à 16:11, modifications lundi 12 février 2018 à 15:42

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet