Politique

Espagne : Manuel Valls à la conquête de la mairie de Barcelone

Selon L’Opinion, Manuel Valls a rencontré la semaine dernière, à Madrid et Barcelone, plusieurs responsables politiques espagnols.

Bien qu’il ait annoncé qu’il ne se déclarerait pas avant l’été, Manuel Valls a multiplié les rencontres avec les élites catalanes. En outre, à chaque fois qu’il en a l’occasion, l’ancien Premier ministre français explique que cette bataille l’intéresse. Et, qu’il s’agirait d’un beau défi.

Un Français maire de Barcelone, voilà qui incarnerait l’Europe.

Se plait-il à déclarer.

Un réseau d’élus et de patrons

Car, depuis que la crise catalane a éclaté à l’automne dernier, Manuel Valls est très présent en Espagne. Et il n’a pas caché son camp : celui des adversaires de l’indépendance. Ainsi, il y a quelques semaines, alors qu’il recevait un prix des mains d’un lobby unioniste, il a fait un pas de plus vers une éventuelle candidature.

Vous pourrez toujours compter sur moi dans ce combat.

A-t-il assuré en catalan.

Il pourrait donc défendre en mai 2019 les couleurs de Ciudadanos, le parti de centre droit. En effet, depuis quelques semaines, sur une proposition du chef du parti, Albert Rivera, Manuel Valls avait confié « réfléchir » à poser sa candidature à la mairie de Barcelone. Or, d’après les informations de L’Opinion de ce lundi 28 mai, l’ancien membre du Parti socialiste multiplie les rencontres ces derniers jours pour être en capacité d’annoncer sa décision sur une éventuelle candidature cet été.

Si ça marche, vous vous rendez compte le coup ?

A-t-il confié au quotidien.

Après le temps de la réflexion, d’après les médias espagnols et cités par L’Opinion, Manuel Valls multiplierait actuellement les rencontres avec les acteurs politiques. Ainsi que les grands noms du monde des affaires espagnols. Un réseau qui lui permettrait de créer les conditions d’une élection qu’il ambitionne de plus en plus sérieusement. Ainsi, si cette candidature a d’abord fait sourire à Barcelone, elle est désormais prise très au sérieux. Or, s’agissant d’une élection à la proportionnelle, une victoire de Manuel Valls est tout à fait possible. Il pourrait notamment gouverner en coalition avec les socialistes et la droite.

Ainsi, l’ancien Premier ministre français, qui a toujours en tête les élections présidentielles de 2022, pourrait se servir de Barcelone. En effet, devenir maire d’une capitale européenne serait un marchepied rêvé. Cela lui permettrait notamment de rivaliser avec Emmanuel Macron sur le plan européen. Ce dernier étant perçu comme le président le plus européen de la 5ème République. Ainsi, Manuel Valls deviendrait encore plus européen que lui, en devenant maire dans un pays dont il n’a pas la nationalité.

Publié le mardi 29 mai 2018 à 14:07, modifications mardi 29 mai 2018 à 11:50

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !