Politique

Législatives 2017 : Ce qu’il faut savoir avant le 1er tour de ce dimanche

Ce dimanche 11 juin, les Français sont invités à se rendre aux urnes pour désigner ceux qu’ils veulent voir les représenter à l’Assemblée nationale pendant cinq ans.

Souvent considérées comme le troisième tour de l’élection présidentielle, les élections législatives 2017 sont organisées seulement 35 jours après l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République.

Ainsi, en métropole, plus de 46 millions d’électeurs appelés aux urnes les 11 et 18 juin pour ces élections legislatives.

Si ce scrutin attire traditionnellement moins de votants que pour la présidentielle, il reste pourtant essentiel que les Français se mobilisent pour élire les 577 députés qui siègeront à l’Assemblée nationale.

Comment voter ?

Le premier tour aura lieu ce dimanche 11 juin, le second tour dimanche suivant, le 18 juin.

Les bureaux de vote ouvriront dès 8h partout en France. Les premiers fermeront dès 18h puis 20h dans les grandes villes.

Les Français hors métropole ont eux déjà voté : en Polynésie française et dans les ambassades et postes consulaires d’Amérique, le premier tour s’est déroulé samedi 3 juin dernier. Dans les autres ambassades et postes consulaires à travers le monde, le vote a eu lieu dimanche 4 juin.

Enfin, en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon, les résidents voteront samedi, la veille du premier tour en métropole.

Pour voter, comme pour les autres élections, il faut avoir 18 ans, posséder la nationalité française. Ne pas être privé de ses droits civiques. Et bien sûr être inscrit sur les listes électorales.

Toutefois, inutile de chercher partout votre carte d’électeur. En effet, elle n’est pas obligatoire et seule une pièce d’identité suffit. Ce peut-être votre permis de conduire, votre carte vitale ou même votre permis de chasse. L’essentiel est qu’il y ait une photo.

Une élection nationale aux accents régionaux

C’est toute la spécificité des élections législatives. Il s’agit d’un scrutin national, dont les protagonistes sont issus du vote local.

En outre, le mode de scrutin est différent de celui de la présidentielle.

En effet, les élections législatives se déroulent au scrutin majoritaire uninominal à deux tours. Derrière ce nom barbare se cache un mode d’élection très simple. Pour être élu dès le premier tour, un candidat doit obtenir 50 % des suffrages, correspondant à au moins 25 % des inscrits.

Sinon, il faut recueillir 12,5% des voix des inscrits (et non des exprimés) pour se maintenir. Cette élection permet ainsi d’avoir des triangulaires, voire des quadrangulaires dans certaines circonscriptions.

Cela signifie également que plus l’abstention sera élevée, plus l’hypothèse d’assister à des triangulaires sera faible.

Au second tour, c’est tout simplement le candidat qui arrive en tête qui remporte l’élection. En cas d’égalité parfaite, c’est le plus âgé qui est élu.

Les candidats et les partis

Ainsi, 7.881 candidats se présentent à travers la France, soit 14 candidats par circonscription en moyenne. 42 % d’entre eux sont des femmes.

Selon la liste publiée par le ministère de l’Intérieur, 461 candidats apparaissent sous l’étiquette de La République En Marche (REM) d’Emmanuel Macron et 76 sous celle de son allié du Modem.

480 candidats sont inscrits sous l’étiquette Les Républicains (LR). 414 pour le Parti socialiste (PS). 571 pour le Front national (FN). 556 pour La France insoumise (LFI). 911 candidats écologistes. Et 388 pour Debout La France (DLF).

Pour l’heure, les sondages sont très favorables à La République En Marche, qui pourrait bénéficier de la majorité absolue à l’Assemblée.

Pourtant, le parti d’Emmanuel Macron n’est pas présent dans 40 circonscriptions pour cause d’accord implicite avec certains candidats socialistes, Les Républicains ou sans étiquette. C’est le cas, par exemple dans l’Essonne, où Manuel Valls, candidat sans étiquette, ne sera opposé à aucun candidat du parti du président de la République.

Publié le samedi 10 juin 2017 à 15:31, modifications samedi 10 juin 2017 à 15:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !