Politique

Fleur Pellerin a-t-elle une dent contre François Hollande ?

Evincée du nouveau gouvernement Valls, Fleur Pellerin a fait ses adieux au ministère de la Culture avec un discours dans lequel elle n’a pas mentionné une seule fois le nom de François Hollande…

Evincée du nouveau gouvernement Valls, Fleur Pellerin a fait ses adieux au ministère de la Culture ce vendredi 12 février. L’ancienne ministre s’est rendue une dernière fois rue de Valois pour la passation de pouvoir avec celle qui a repris son poste, à savoir Audrey Azoulay.

«Le coeur serré», Fleur Pellerin n’a pas manqué de faire le bilan de ses dix-huit mois passés au ministère de la Culture. Un discours empreint d’émotion au cours duquel elle a rendu hommage à Manuel Valls. En effet, l’ex-ministre a déclaré :

Il y a peu de pays au monde où une enfant trouvée dans les rues d’un bidonville et adoptée dans une famille modeste puisse se retrouver un jour ministre de la Culture. J’ai une gratitude immense, indicible, envers Manuel Valls qui a proposé mon nom au président de la République. Je tiens à lui dire ma reconnaissance et ma fidélité.

Pas un mot en revanche à l’égard de François Hollande. Un « oubli » qui n’est pas passé inaperçu d’autant plus qu’elle avait fait part auparavant de son estime pour Jean-Marc Ayrault, qui est de retour au pouvoir.

Fleur Pellerin aurait-elle une dent contre François Hollande, qui lui a préféré son ancienne conseillère ? Il se murmure que l’ex-ministre ne s’attendait pas à être évincée du nouveau gouvernement Valls. Alors qu’elle déclarait être « sereine » quelques minutes avant l’annonce de l’Elysée, Fleur Pellerin aurait très mal pris la nouvelle. Un ministre a ainsi indiqué au Figaro qu’elle aurait pleuré en apprenant qu’elle avait été évincée.

Une très mauvaise surprise donc pour l’ex-ministre de la Culture qui avait accumulé les erreurs au cours de son mandat, notamment quand elle avait avoué ne pas avoir lu un seul livre du prix Nobel Patrick Modiano, par manque de temps. Une confidence qui lui avait valu une pluie de critiques.

Malgré les polémiques, Fleur Pellerin a assuré quitter son poste “sans amertume” et avec “le sentiment du devoir accompli”.

Publié le samedi 13 février 2016 à 11:37, modifications samedi 13 février 2016 à 11:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !