Politique

Emmanuel Macron joue carte sur table avec Mark Zuckerberg

Lors d’une rencontre à l’Elysée avec le chef de l’Etat Emmanuel Macron, mercredi 23 mai, Mark Zuckerberg, le CEO de Facebook a promis de continuer à investir en France. Le président de la République a, quant à lui, mis la pression à son interlocuteur pour qu’il avance sur le dossier de la protection des internautes.

Facebook va continuer d’investir en France

Dans un message publié sur Facebook, sur sa page personnelle, Mark Zuckerberg a livré la teneur de l’échange qu’il a eu avec le président de la République française, en omettant tout de même d’évoquer la question des données personnelles et de la protection des internautes, qui si l’on en croit le président de la République, a occupé une grande partie de leur conversation. Ainsi Mark Zuckerberg rapporte :

Je viens juste de rencontrer le président Macron à Paris. Nous avons eu une conversation très intéressante sur la place de la France en tant que centre d’innovation en Europe – compte tenu du talent des ingénieurs et de la culture de l’entrepreneuriat ici. Nous avons pu le constater avec notre important laboratoire d’intelligence artificielle et notre Startup Garage à la Station F ici à Paris. Tous deux font un boulot incroyable – et c’est pourquoi nous continuerons à investir en France dans les années à venir. Merci président Macron de m’avoir reçu.

I just met with President Emmanuel Macron in Paris. We had a great conversation about France as an innovation center for…

Publiée par Mark Zuckerberg sur mercredi 23 mai 2018

Un projet de loi “contre la propagande terroriste et le harcèlement sur le net”

Selon Europe 1, le chef de l’État a fait savoir à Mark Zuckerberg qu’il souhaitait “une loi européenne contre contre la propagande terroriste et le harcèlement sur le net”. Emmanuel Macron attend des propositions du milliardaire sur le sujet d’ici six mois. 

Emmanuel Macron a déclaré :

J’ai été très clair sur les sujets de fiscalité, de respect de la vie privée et de lutte contre les messages de haine sur Internet avec deux sujets importants, qui sont la lutte contre la propagande terroriste et le harcèlement sur le net.

Emmanuel Macron a également prévenu le milliardaire américain que la France pousserait une régulation européenne pour appuyer la lutte contre les messages de haine et de propagande.

Je lui ai dit qu’on ne pouvait pas faire de compromis sur la vie privée. Le règlement sur la protection des donnée, c’est une vraie avancée. Ils vont devoir s’y conformer.

a conclu le président à propos de la nouvelle législation qui entre en vigueur ce vendredi 25 mai.

Publié le jeudi 24 mai 2018 à 17:04, modifications jeudi 24 mai 2018 à 17:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !