Politique

Elections sénatoriales : Les premiers résultats et la composition du Sénat

Pour ces élections sénatoriales 2017, les grands électeurs étaient appelé à renouveler 171 sièges sur les 348 que compte le palais du Luxembourg.

Comme tous les trois ans, les grands électeurs étaient appelé à renouveler la moitié du Sénat, ce dimanche 24 septembre. Un scrutin indirect qui avait valeur de test pour Emmanuel Macron et la majorité de la République en Marche.

En effet, trois mois après le raz-de-marée macroniste à l’Assemblée nationale, pas moins de 76.000 “grands électeurs” (députés, sénateurs, élus locaux…) étaient appelés aux urnes, pour renouveler la moitié des sièges de la Haute Assemblée.

La République en Marche en difficulté

Or, l’enseignement principal de la journée a montré des difficultés pour La République en marche, avec probablement moins de trente élus.

Bariza Khiari, membre de la direction provisoire de la REM, a vu dans les élections sénatoriales « le dernier sursaut du monde ancien ».

Je ne parlerai absolument pas de défaite. Je pense que ces élections, nous ne pouvions pas les perdre et nous ne pouvions pas les gagner.

A-t-elle déclaré sur Public Sénat. 

À l’évidence, il va y avoir des mouvements pour le groupe socialiste. Je connais des socialistes progressistes, réformistes, sociaux-démocrates qui iront dans le groupe La République en marche!

La droite toujours majoritaire

À contrario, la droite a progressé et conforté sa majorité dans la Chambre haute. En effet, les Républicains et leurs alliés de l’UDI étaient déjà largement majoritaire au Sénat. Et ils le restent.

C’est plutôt encourageant pour le centre et la droite. Il semblerait que nous progressions tous ensemble, que la majorité sénatoriale portée par Gérard Larcher sorte renforcée.

A ainsi estimé la sénatrice Les Républicains Fabienne Keller sur Public Sénat.

La gauche maintient ses positions

Enfin, le Parti socialiste et le Parti communiste français se sont maintenus. Pour la première fois depuis de longs mois, la gauche conclut une soirée électorale sur de bons résultats. Le Parti socialiste maintient ainsi ses positions, après les débâcles de la présidentielle et des législatives.

Par ailleurs, le PCF, à qui certains promettaient la fin de leur groupe parlementaire, et donc moins de 10 élus, fait en fait beaucoup mieux, avec une quinzaine de sénateurs. Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a ainsi été élu à Paris.

Aucun nouveau siège pour le Front national

Le Front national n’a remporté aucun nouveau siège. Cependant il a enregistré « une vraie progression en voix dans de nombreux départements » par rapport à 2011, a déclaré la présidente du Front national Marine Le Pen.

Nous avons progressé grâce à nos bons scores aux différents scrutins. Tout ceci me renforce dans l’idée que l’implantation locale est une absolue priorité.

Ainsi, le Sénat renouvelé ne comptera, comme depuis 2014, que deux élus FN, Stéphane Ravier et David Rachline.

Publié le lundi 25 septembre 2017 à 9:45, modifications lundi 25 septembre 2017 à 9:45

Vidéos relatives

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top