Politique

Pas de collusion entre Trump et la Russie selon les Républicains

La commission du Renseignement de la Chambre des représentants, à majorité républicaine, considère qu’il n’y a pas eu collusion pendant les élections américaines de 2016.

Ce n’est pas vraiment une surprise. Mais, dans un communiqué publié lundi soir, la commission, à majorité républicaine a annoncé les conclusions principales de son enquête. Bilan. Il n’y a pas eu de collusion entre Trump et la Russie.

Enquête terminée et déjà contestée

C’est un grand service rendu au président, et un grand tort causé au pays.

La première réaction n’a pas tardé. Elle est signée du démocrate Adam Schiff, lui-même membre de la Commission du Renseignement de la Chambre des représentants. Mais, son parti est en minorité. Et le bilan de cette instance est sans appel. Il n’y a pas selon elle de preuve de collusion entre l’équipe de Donald Trump et la Russie pendant l’élection américaine de 2016.

Ce bilan est aussi la négation des conclusions des propres services de renseignements américain qui avaient estimé l’inverse dès janvier 2017. Si les Républicains reconnaissent les cyber-attaques en 2015 et 2016, ils s’en servent pour critiquer la défaillance de l’administration Obama. Par ailleurs, ils pointent la construction d’un dossier “Anti-Trump” financé par Clinton et réalisé par des sources russes. Bref, la situation en serait presque inversée. Depuis le début des débats, les membres démocrates de la commission contestent l’enquête qui serait réalisée pour protéger Donald Trump.

Le salut viendra peut-être du Sénat. La commission du renseignement du Sénat mène en effet sa propre enquête de façon indépendante. Et selon les informations, républicains et démocrates y collaborent à la rédaction d’un rapport commun.

Publié le mardi 13 mars 2018 à 10:54, modifications mardi 13 mars 2018 à 10:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !