Politique

Après la politique, Olivier Besancenot se met au rap !

Il y a tout juste dix ans, Olivier Besancenot allouait toute son énergie à la campagne présidentielle. Aujourd’hui, c’est dans un tout autre registre que le facteur le plus connu de France fait part de son indignation : dans un clip de rap, aux côtés de l’artiste Ous-D-Ous. Tout un programme !

Vous connaissiez Olivier Besancenot, l’homme politique. Découvrez dès à présent Olivier Besancenot, le rappeur. Et pour cause, alors qu’en 2007, l’ancien leader du NPA s’affichait sur tous les plateaux de télévision afin de défendre sa cause, le célèbre facteur a décidé d’utiliser un autre médium pour faire passer ses idées : le rap !

En effet, c’est dans un clip du rappeur Ous-D-Ous que l’on peut désormais découvrir notre Olivier national. Et autant dire que les paroles en question collent parfaitement au personnage. Jugez plutôt :

2017 on prend les mêmes et on recommence. 2017, politiciens dans l’opulence. 2017, on fera entendre nos voix. Le pouvoir au peuple, il sera temps de virer ces rois.

« LE SYSTÈME NOUS SAIGNE »

Mais alors, cette apparition serait-elle le signe d’une nouvelle reconversion pour le militant politique ? Bien qu’il soit évidemment trop tôt pour répondre à cette question, force est de constater que ce dernier n’est pas peu fier de son featuring. Ainsi, c’est sur Twitter qu’Olivier Besancenot a décidé de faire part de ce projet bien particulier, affirmant :

En exclusivité, la Bande originale de la campagne électorale par @Ous_D_Ous avec le titre “2017”

Les paroles de ce titre aux accents révolutionnaires ? C’est par ici :

2017, on prend les mêmes et on recommence. Écoute-les parler, tu verras le visage de la finance. Il est grand temps qu’on prenne nos propres affaires en main, qu’on ne se laisse plus représenter par ces politiciens, qui parlent en notre nom alors qu’ils ne connaissent pas nos vies. Leurs promesses sont bidon et l’atmosphère devient pourrie. Ils ne doutent de rien, pourtant rien ne se passera comme prévu, car le système nous saigne pour des repus et corrompus. C’est pas vraiment de chef ou de leader dont on est orphelins, simplement de la conscience qu’on peut écrire notre destin.

Depuis très longtemps, le facteur le plus connu de France ne cache pas sa proximité avec « les banlieues ». Ce titre ne fait en tout cas que confirmer une chose : il suffit parfois de quelques secondes de slam pour faire passer ses idées !

Le NPA est aujourd’hui représenté par Philippe Poutou. Ce dernier s’est notamment illustré, mardi, lors du grand débat à 11 sur le plateau commun de BFM TV et CNews.

Publié le jeudi 6 avril 2017 à 12:28, modifications mardi 11 avril 2017 à 11:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !