Actualité

Paris : L’agresseur de Julia, femme transgenre, sera jugé !

Julia, femme transgenre, a été prise à partie le 31 mars dernier à Paris après avoir voulu emprunter le métro. Elle s’est faite agressée au cœur d’une manifestation.

Le 31 mars dernier, une manifestation avait lieu place de la République contre le président algérien Abdelaziz Bouteflika. A ce même moment, Julia, femme transgenre de 31 ans, voulant emprunter le métro, s’est alors retrouvée au cœur du rassemblement.

Très vite, elle a été prise à partie et une manifestant n’a pas hésité à se montrer violent envers elle, allant jusqu’à la frapper en public avant l’intervention d’agents de la RATP. La scène filmée a rapidement fait le tour des réseaux sociaux et choqué la Toile.

Lyes Alouane, militant LGBTQI +a partagé la vidéo et s’est exprimé au Parisien :

Plusieurs hommes ont chanté en arabe un air connu en Algérie qui dit Tiens la friandise, tiens le gâteau. Des mots repris ici pour la sexualiser et la rabaisser.

Julia a également pu prendre la parole grâce au célèbre journal, expliquant que la vidéo partagée ne montre pas tout. Alors qu’elle voulait prendre le métro, trois hommes ont décidé de lui bloquer le passage.

L’un d’eux m’interpelle et me dit “T’es un homme toi !” Je ne lui réponds pas et cherche à passer. Il se décale pour de nouveau me bloquer le passage et me dit “Je t’ai posé une question, tu réponds ! Tu passeras pas !” Un autre me dit “Mais t’as des seins” et me touche la poitrine. Je le repousse et lui dis de ne pas me toucher. Un troisième sort alors son sexe en le secouant et en disant que j’allais lui faire plaisir. Pendant ce temps, on me jetait de la bière.

C’est à partir de là qu’elle décide de faire demi-tour et que les images filmées parlent d’elles-mêmes. Giflée par celui qui lui a ébouriffé les cheveux, elle a alors cherché à se défendre.

Il devra répondre de ses actes

Après l’ouverture d’une enquête sur cette affaire et la plainte déposée par la victime, l’homme soupçonné d’avoir porté des coups à Julia sera jugé le 22 mai prochain comme le rapporte le Parisien. Le jeune homme, âgé de 23 ans, avait d’abord été placé en garde à vue le jour de l’agression avant d’être relâché le lendemain. Il y est par la suite retourné avant de passer en comparution immédiate au tribunal de Paris.

Il sera finalement jugé le mois prochain. Julia a, quant à elle, de nouveau été insultée au même endroit mardi dernier lors d’une manifestation dénonçant justement de tels agissements envers la communauté LGBT+

Publié le jeudi 11 avril 2019 à 17:36, modifications jeudi 11 avril 2019 à 17:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct