#PanamaPapers : Lionel Messi se défend dans un communiqué

Lionel Messi a assuré dans un communiqué que la société panaméenne lui appartenant n'a jamais été utilisée pour de l'évasion fiscale.

Cité dans l’affaire des Panama Papers, qui dénonce un gigantesque scandale d’évasion fiscale, Lionel Messi s’est justifié à travers d’un communiqué ce lundi 4 avril 2016. L’attaquant star du FC Barcelone s’est défendu de toute activité illégale, reconnaissant cependant l’existence d’une société panaméenne appartenant à sa famille.

Dans le communiqué diffusé, alors que le parquet en Espagne annonce l’ouverture d’une enquête sur les Panama Papers, le quintuple Ballon d’or déclare :

La société panaméenne évoquée par ces informations est complètement inactive et n’a jamais eu de fonds ni de comptes courants ouverts.

Déjà accusé par le fisc espagnol d’avoir détourné plus de quatre millions d’euros, Lionel Messi sera jugé pour évasion fiscale avec son père, Jorge Messi, à la fin du mois de mai. La justice lui reproche de ne pas avoir déclaré des revenus liés aux droits à l’image du footballeur, par la création de sociétés fictives, au Belize et en Uruguay, considérés comme des paradis fiscaux.

Les Panama Papers révèlent que l’attaquant du FC Barcelone et son père sont devenus, le 23 juin 2013, les bénéficiaires économiques de Mega Star Enterprises, une société installée au Panama et conçue par Mossack Fonseca. Cette société aurait permis de poursuivre ses activités d’évasion fiscale.

Cependant, la famille affirme que la situation de la star argentine a été régularisée auprès du fisc espagnol. Pour la famille de Lionel Messi, ces inculpations causent des dommages irrémédiables à l’Argentin. Elle a ainsi saisi son cabinet d’avocats afin d’entamer toutes les actions légales contre les médias qui ont répandu ces informations.

Modifié : 8 novembre 2017 11 h 31 min

Ce site utilise des cookies.