Actualité

Nice : Un second attentat prévu après le 14 juillet 2016 ?

A-t-on évité le pire à Nice, peu après l’attaque au camion perpétrée par Mohamed Lahouaiej Bouhlel ? C’est en tout cas ce que laissent supposer des SMS provenant de proches de l’auteur du massacre, qui évoquent un possible assaut le 16 août 2016…

Le 14 juillet 2016, un camion conduit par le terroriste Mohamed Lahouaiej Bouhlel fonçait sur la foule venue observer les feux d’artifices. Bilan de ce massacre : 86 morts et des dizaines de blessés. Cette attaque était-elle censée être le point de départ d’autres assauts meurtriers ? C’est en tout cas ce que laissent penser des SMS retrouvés par les enquêteurs !

En effet, comme le révèle BFM TV, deux messages intéressent actuellement la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Provenant des deux complices de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, ces SMS semblent indiquer des dates d’attaques terroristes potentielles. Ainsi, dans un premier message envoyé le 6 juillet à 21h54, on peut y lire :

14/7/16

Une référence évidente à l’attaque au camion. Dans un second SMS, on peut en revanche lire :

15/08/16

Un message qui, de toute évidence, fait état du 15 août 2016. Cela signifie-t-il qu’une deuxième attaque était prévue à Nice ce jour-là ? Pour les enquêteurs, il ne fait aucun doute que quelque chose se tramait entre les complices.

 

DES MESSAGES ENVOYÉS PAR LE BEAU-FRÈRE

A l’origine de ces deux messages, on retrouve Hamdi Zagar, le beau-frère de Lahouaiej Bouhlel. Ce dernier a été mis en examen pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle”. Selon les premiers éléments de l’enquête, c’est à Mohamed Oualid dit “Walid” Ghraieb que ces SMS ont été envoyés. Ce dernier a également été mis en examen et incarcéré.

Selon les enquêteurs, les trois compères auraient pris des clichés le 15 août 2015 sur la promenades des Anglais. Retrouvées dans le téléphone de Mohamed Laouaiej Bouhlel, ces photos semblent indiquer des repérages faits par les complices.

Enfin, les enquêteurs ont pu mettre à jour un troisième message envoyé cette fois par le terroriste juste avant l’attaque. Celui-ci s’adresse à Ramzi Arefa, soupçonné de lui aurait fourni des armes. Le message en question :

Chokri et ses amis sont prêts pour le mois prochain.

Interrogés sur ces éléments nouveaux, les complices de Mohamed Laouaiej Bouhlel n’ont livré aucune réponse susceptible d’affirmer qu’une seconde attaque était prévue à Nice.

Publié le samedi 14 janvier 2017 à 9:12, modifications lundi 16 janvier 2017 à 15:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !