Actualité

Salah Abdeslam : Un mystérieux papier tombé de son pantalon reste introuvable

Une feuille glissant du pantalon de Salah Abdeslam : les policiers n’avaient pas immédiatement noté ce détail lors de l’arrestation de l’ennemi public numéro 1 à Molenbeek-Saint-Jean. Aujourd’hui, ce document a semble-t-il disparu dans la nature.

Arrêté le 18 mars dans la rue des Quatre-Vents à Molenbeek-Saint-Jean, il semblerait que Salah Abdeslam ait fait tomber une feuille de papier, restée par la suite sur le trottoir. Tandis que les policiers l’installaient de force dans une voiture afin de le placer en garde à vue, le document n’a pas immédiatement été aperçu par les équipes présentes sur le terrain.

En effet, une source policière avoue dans le quotidien belge Het Nieuwsblad :

Nous l’avons seulement remarqué le lendemain quand la chaîne VTM a diffusé les images du zoom. En effet, on aperçoit une feuille glisser hors de son pantalon.

Le témoin d’ajouter :

Durant l’arrestation, nous avions autre chose en tête. Nous n’avons pas fait attention à cette feuille volante. C’est dommage.

Bien évidemment, les policiers sont retournés sur les lieux après avoir pris conscience de l’existence de ce document. Malheureusement, les recherches effectuées dans la rue et jusque dans le caniveau sont restées vaines.

Que contenait ce mystérieux document ? Dressait-il une liste de contacts ? Était-il capital pour la suite des investigations ? Nous n’aurons peut-être jamais de réponse car personne n’a pu mettre la main dessus. Cette négligence risque de freiner l’enquête.

Abdeslam ne voulait pas que cette feuille soit retrouvée lors des perquisitions qui suivraient son arrestation.

Selon un journaliste de la chaîne de télévision belge VTM :

Ces images démontrent que ce document lui appartient et qu’il a voulu le faire passer à l’insu des policiers. En tout cas, Abdeslam ne voulait pas que cette feuille soit retrouvée lors des perquisitions qui suivraient son arrestation.

Un procès d’envergure attend Salah Abdeslam mais pour l’heure, difficile de fixer une date. La procédure pourrait prendre encore des mois. Les victimes des attentats du 13 novembre, quant à elles, auront-elles enfin des réponses à leurs questions ? Rien n’est moins sûr.

Publié le lundi 21 mars 2016 à 14:23, modifications lundi 21 mars 2016 à 13:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !