Actualité

Mort de Gemmel Moore : Ed Buck, donateur du parti démocrate, serait un fétichiste des corps noirs et un adepte de chemsex

Latisha Nixon est la mère de Gemmel Moore. Ce jeune homme avait été retrouvé mort des suites d’une overdose, dans la demeure d’Ed Buck. Alors qu’aucun chef d’accusation n’a été retenu contre ce soutien précieux des démocrates, Latisha Nixon se dit être en possession d’une vidéo compromettante.

La mère de Gemmel Moore promet de faire paraître, bientôt, le témoignage vidéo d’un autre travailleur du sexe. Ainsi, celui-ci prouverait de façon définitive la culpabilité d’Ed Buck. En effet, l’homme fortuné pousserait ces jeunes hommes à faire du “chemsex“, contre de grosses sommes d’argent.

Qu’est-ce que le “chemsex”, à l’origine de la mort de Gemmel Moore ?

Le chemsex consiste à faire l’amour “shootés”. C’est-à-dire, donner à la drogue une place équivalente à celle d’un jouet érotique dans l’acte sexuel. De fait, les pratiquants de chemsex se piquent . Sinon, ils absorbent par d’autres voies ces produits, tout au long de leur rapport intime. L’addiction s’associant au côté récréatif, certains “slameurs” disent aujourd’hui ne plus savoir comment revenir en arrière.

Le phénomène – avec son corollaire de décès- a pris une telle ampleur ces dernières années que les associations LGBT ont revu leurs protocoles pour y intégrer le chemsex, dans leurs campagnes de sensibilisation.

Samuel Lloyd fut le colocataire et meilleur ami de Gemmel Moore. D’après lui, ce dernier avait peur d’Ed Buck. La victime, SDF aux moments des faits, se serait ainsi plusieurs fois réfugiée au poste de police. Mais les autorités l’auraient systématiquement renvoyée dans la rue, où chez l’homme qu’elle disait craindre. Par ailleurs, Buck serait exclusivement attiré par des vingtenaires afro-américains démunis et bien bâtis.

Gemmel Moore, victime du fétichisme des corps noirs d’Ed Buck ?

Une fascination qui confinerait au fétichisme. Le démocrate ne verrait en eux que des amants-objets. Wehoville , l’un des premiers médias a en avoir parlé, n’a pas encore confirmé l’existence de cette vidéo. Toutefois, dans leurs investigations l’année dernière, nos confrères ont retrouvé Ed Buck sur les sites de drague, très peu de temps après le décès de Gemmel Moore.

Alors qu’il était déjà pris dans la tempête médiatique, Ed Buck s’était réinscrit, sous une nouvelle identité, sur le site de rencontres gay Adam4Adam. Or, Adam4Adam est, aux États-Unis, l’une des plateformes concentrant le plus d’homosexuels afro-américains. Au cours de leur enquête, les journalistes de Wehoville s’étaient aperçus qu’à ce moment-là, le proche d’Hillary Clinton ne faisait des avances qu’à de jeunes hommes noirs.

Publié le jeudi 2 août 2018 à 8:02, modifications mercredi 1 août 2018 à 12:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !